La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur John Muir

Ouvrages chroniqués

Journal de voyage dans l’arctique
de John Muir
2008
Infatigable voyageur, c’est dans l’Arctique que nous emmène cette fois John Muir. Un monde à la splendeur sévère où tout peut arriver. Avec John Muir (1838-1914) - icône des écologistes américains et plus particulièrement des « préservationnistes » (les Parcs nationaux, les séquoias géants de Yosemite Park, c’est lui) -, le rapport à la nature est autant une affaire d’éthique que d’esthétique. Sa relation à elle passe par la passion et le respect, l’admiration et l’aventure. Aussi quand, la quarantaine passée, et tout jeune marié, on lui propose d’accompagner une expédition de secours chargée de rechercher des navires perdus dans l’Arctique, il accepte immédiatement. C’est l’époque où la lutte pour la conquête des pôles...
Richard Blin
février 2009
Le Matricule des Anges n°100
Quinze cents kilomètres à pied à travers l’Amérique
de John Muir
2006
Mélange de choses vues et éprouvées, de notations naturalistes et de bribes de sagesse, le Journal de marche de John Muir à travers une Amérique encore sauvage, témoigne de son inconditionnel amour de la nature. Né en Ecosse en 1838, John Muir suivit ses parents qui émigrèrent, quelques années plus tard, en Amérique. Il travaillera d’abord dans la ferme paternelle, avant d’étudier à l’université de Madison, le latin, le grec, la géologie, la botanique… et de commencer à voyager à pied, essentiellement pour herboriser début d’un rapport intime à la nature qui fera de lui un ardent défenseur des espaces sauvages, et le conduira à imaginer et à fonder les célèbres Parcs Nationaux d’Amérique du Nord. Travaillant ici et là pour vivre (il fut même directeur d’une scierie ne débitant que des arbres...
Richard Blin
novembre 2006
Le Matricule des Anges n°78