La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Julien Bouissoux

Ouvrages chroniqués

Voyager léger
de Julien Bouissoux
2007
Un manuscrit qui piétine, la vie de son auteur qui patine… Le cinquième roman de Julien Bouissoux, « Voyager léger », se place sous le signe de la dérision douce. Ce livre a beau s’intituler Voyager léger, il ne s’agit pas d’un guide touristique à l’usage des globe-trotters solitaires. Qu’on ne s’attende pas non plus au récit de quelque excursion buissonnière. Il s’agit d’une image. L’esprit de ce titre est à l’image de la vie du personnage de Julien Bouissoux, le dénommé Tristan Poque, déjà aperçu, on s’en rappelle peut-être, dans La Chute du sac en plastique, roman atypique paru en 2003 (éd. du Rouergue). Poque prend toutes choses à la légère, et d’abord sa propre vie, menée au jour le jour, comme elle vient. Il ne s’encombre de rien (le strict...
Anthony Dufraisse
février 2008
Le Matricule des Anges n°90
Une odyssée
de Julien Bouissoux
2006
Il faut accepter le loufoque pour entrer dans le quatrième roman de Julien Bouissoux. Rien, ici, ne tente d’accrocher le réel aux phrases qui brodent une fiction inconcevable. Fantaisie légère, presque transparente tant la ligne claire qui la déroule semble fragile, Une odyssée s’apparente plus à la rêverie qu’à l’épopée. Le narrateur est chargé d’émettre chaque jour des milliers de slogans. Il vit à Besançon où un jour, il croise un renne venu du grand nord. Notre homme emmène le cervidé au restaurant, puis l’héberge chez lui où l’affamé animal dévore tout. Ça ne se fait pas de vivre...
Thierry Guichard
avril 2006
Le Matricule des Anges n°72
Fruit rouge
de Julien Bouissoux
Marie-Madeleine. Un prénom à siroter de l’infusion tiède en s’encanaillant, lors de rares après-midi de frivolités, aux récits des roucoulades amoureuses de Thérèse, une amie de théière. Marie-Madeleine aux désirs bridés, à la quarantaine confuse, au corps chaque soir soigneusement replié dans le lit conjugal partagé avec Achille le notaire ; mais Marie-Madeleine toute prête encore à subir l’esclandre du désir. Et puis Fleur. Un prénom à boire jusqu’à plus soif, en toutes saisons, à toute heure. Fleur aux timides attirances, à l’adolescence fluette. Marie-Madeleine, la mère, et Fleur, la...
Pascal Paillardet
mars 2002
Le Matricule des Anges n°38