La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Lee Seung-U

A propos

Au fond des choses L’écrivain coréen Lee Seung-U poursuit sa quête spirituelle en interpellant le père. Un roman aussi désenchanté qu’enchantant. Atteindra-t-il la sérénité, un jour ? À la lecture des cinq ouvrages traduits en français de Lee Seung-U, on peut en douter. Abordant les thèmes métaphysiques du mal, de la faute, de l’exil intérieur, du salut ou encore de la liberté, le natif en 1959 du sud du sud de la Corée ourle des moments paroxystiques, triviaux, de violence, de sexe, de rage ou de folie d’un point de croix aussi poétique que fantasmagorique. La nature s’y révèle aussi étrange que protectrice. Les arbres : hiératiques. La mythologie grecque flirte avec un panthéisme coréen. Quant aux protagonistes, ils vivent des...
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155

Lee Seung-U : nuit agitée au pays du matin calme

L’écrivain coréen lance un détective littéraire sur ses propres traces. Quantité de lecteurs devraient lui emboîter le pas. Pour des raisons stratégiques, Zulma la gersoise -plus vierge folle que jamais- a quitté sa province pour s’installer au cœur de Paris, à deux pas de la Madeleine, histoire peut-être d’appliquer un vernis littéraire à ce quartier des industries de luxe et de la haute finance ou de prendre une revanche symbolique sur le mouvement inverse qui affecte Saint-Germain-des-Prés, dont librairies et...
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31

Ouvrages chroniqués

Le Vieux Journal
de Lee Seung-U
2013
Huit nouvelles et autant de tempêtes, déclenchées par le Coréen Lee Seung-U. Introspectives et fantastiques. À l’extrême sud de la Corée se situe Jongnamjin, un petit village côtier. « Si la Péninsule était un arbre, c’est là qu’il prendrait racine pour puiser sa sève. » Juste en face s’élève l’îlot de Crève-cœur aux deux collines semblables à des seins. Au couchant, l’œil perçoit tantôt un mamelon, tantôt les deux. Un peu comme la plume de Lee Seung-U qui à travers ce recueil n’en finit pas d’individualiser et de dédoubler. Ses protagonistes vivent à la fois plongés dans une immense solitude, pris dans des nœuds de vie, de misère (économique ou affective), et développent en miroir des sortes...
janvier 2014
Le Matricule des Anges n°149
La Vie rêvée des plantes
de Lee Seung-U
2006
Du polar sordide au chant d’amour, l’écrivain coréen Lee Seung-U revisite le thème très biblique d’Abel et Caïn. Un roman animiste, politique, aigre-doux. Arrêt sur image : une poitrine opulente envahit l’écran ou plutôt l’encadrement de la portière côté passager. La voiture conduite par Kihyon vient de sillonner une rue où des prostituées racolent. Un dialogue s’ensuit, trivial, sordide : « Elle a repris : Qu’est-ce que ça peut bien faire, d’avoir l’air bestial ? Les hommes, c’est bien des bêtes, non ? » Plus loin s’ébauche une intrigue policière avec Kihyon dans le rôle du détective. Il est question de filatures. Le ton : grossier, presque grotesque. D’un coup la violence éclate. Pas de coups de feu. Rien qu’un jeune handicapé sur...
Dominique Aussenac
janvier 2007
Le Matricule des Anges n°79