La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Léon-Paul Fargue

Ouvrages chroniqués

L' Esprit de Paris Edition intégrale des chroniques parisiennes
de Léon-Paul Fargue
2020
Le plus parisien des écrivains du siècle dernier, Léon-Paul Fargue, n’avait toujours pas d’œuvres complètes. Cette scandaleuse lacune est comblée. Les « Chroniques parisiennes » inaugurent la somme. Bibliographe pour un grand libraire de livres anciens et bibliothécaire, Barbara Pascarel se meut dans le milieu du livre avec beaucoup d’aisance. Curieuse de nature et agissante de tempérament, elle milite depuis plus de vingt ans pour la connaissance de Léon-Paul Fargue, qui sera pour longtemps encore le plus parisien des écrivains. Elle est en particulier la cofondatrice de la Société des amis de L.-P. Fargue et de son bulletin Ludions qui paraît depuis 1996. Son érudition farguienne la place aujourd’hui à la tête du projet d’œuvres complètes du « Piéton de Paris », une somme colossale...
octobre 2020
Le Matricule des Anges n°217
Autre piéton
de Léon-Paul Fargue
2010
Voici donc l’ultime promenade parisienne de Léon-Paul Fargue (1876-1947) et le dernier texte qu’il donna de son vivant, en 1947, dans deux livraisons de La Nef, quelque trois mois avant de s’éteindre. Après s’être essayé aux grands excitants de son époque ainsi qu’aux sujets dominants d’intérêt (par exemple la mécanique), Fargue s’en retourne aux rues de Paris, « plus chaudes et plus éternelles que ces engouements et inventions ». Son excitant à lui, c’est l’existence flâneuse, la seule capable de le ramener vers ces kiosques devant lesquels toute la société défile comme elle le ferait...
Didier Garcia
octobre 2010
Le Matricule des Anges n°117
Dîners de lune
de Léon-Paul Fargue
Bien que contraint, pour des besoins d’argent, de tenir la chronique durant les vingt dernières années de sa vie, Léon-Paul Fargue (1876-1947) n’en fut pas moins un chroniqueur talentueux, talent dont témoignent Déjeuners de soleil et Dîners de lune. Un chroniqueur qui rappelle tantôt la manière de Morand dans sa faculté de noter les infimes évolutions de la société, tantôt la désinvolture de Vialatte. Les trente-trois chroniques regroupées ici ne sauraient être tenues pour de simples pochades comme il serait absurde de les prendre exagérément au sérieux : il convient d’en apprécier...
Didier Garcia
juillet 1997
Le Matricule des Anges n°20