La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Lucrèce Luciani

Ouvrages chroniqués

Trois biblio-choses - L’ombre des bibliothèques
de Lucrèce Luciani
2020
Quand Lucrèce Luciani nous emmène dans les confins inconnus du livre. Après Le Démon de saint Jérôme, ce fol en livres, traducteur de la Bible en latin, c’est le secret des bibliothèques et les marges de tout ce qui vit autour du livre, qu’explore Lucrèce Luciani. Sous l’égide de Verlaine, dont les poèmes de Biblio-sonnets examinent les deux faces – la lumineuse et la macabre – de la chose livresque, son nouveau livre s’organise en résonance à trois tableaux (reproduits en couleur). Le premier, La Bibliothèque du couvent ou Moines dans la bibliothèque, d’Alessandro Magnasco, montre, dans ce lieu d’étude et de savoir qu’est une bibliothèque, des moines dans...
Richard Blin
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213
Le Démon de Saint Jérôme : L’ardeur des livres
de Lucrèce Luciani
2018
Lucrèce Luciani fait revivre saint Jérôme, une sorte de Borges du IVe siècle entièrement voué au culte de l’Écriture. Allègre, savant et savoureux le livre que Lucrèce Luciani consacre à l’amour inextinguible de la littérature qui habitait Jérôme de Stridon – Hieronymus Stridonis (vers 347- 420) –, le futur canonisé, le traducteur de la Bible en latin – La Vulgate – le « Patron des traducteurs », comme l’appelait Valery Larbaud. Hanté, dévoré par son appétit littéraire, il ne pouvait se passer ni de ses livres ni de sa bibliothèque. Mais qu’était-ce qu’un livre à cette époque, celle où le parchemin gagne sur le papyrus, où le codex, avec ses feuillets assemblés et sa facilité de manipulation, commence à...
Richard Blin
avril 2018
Le Matricule des Anges n°192