La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Max Frisch

Ouvrages chroniqués

Homo Faber
de Max Frisch
1991
Homo Faber du Suisse Max Frisch (1911-1991), ou le portrait d’un ingénieur dont la vie ressemble à une série de coïncidences. De prime abord, cela s’apparente à un carnet de voyage : des lieux qui défilent (souvent accompagnés d’une date), certains exotiques (Palenqué, le genre d’endroit où l’on « oublie tout », le Rio Usamancinta, frontière naturelle entre le Mexique et le Guatemala), et d’autres moins. Des moyens de transport : tour à tour avion, Land Rover, bateau et train. Des notations prises sur le vif. Parfois d’une grande beauté, au plus loin des chromos dont le genre est pourtant friand : « Encore la chaleur bleue au-dessus de la mer – comme hier à la même heure, midi, les vagues plates, qui se brisent...
Didier Garcia
janvier 2018
Le Matricule des Anges n°189
Journal berlinois 1973-1974
de Max Frisch
2016
Max Frisch concevait ses journaux comme des œuvres à part entière. Son Journal berlinois, qui dit une existence par l’écriture, le démontre. Quand il s’installe à Berlin-Ouest en 1973, Max Frisch (1911-1991) a 62 ans. Architecte de formation qui a décidé de se consacrer exclusivement à l’écriture, il est très largement reconnu tant pour ses romans (Stiller, Homo Faber) que pour son théâtre et son Journal (1966-1971). Grand voyageur, il a choisi Berlin pour y retrouver un anonymat qu’il n’a plus à Zurich, sa ville natale, ni à Berzona, le village italien du Tessin où il a une maison. C’est avec la remise des clefs de son nouvel appartement que commence le Berliner Journal, qui comptera cinq cahiers, mais ne sera, selon les...
Richard Blin
janvier 2017
Le Matricule des Anges n°179
Biographie : un jeu
de Max Frisch
2016
Le dramaturge suisse Max Frisch imagine rejouer certaines scènes de sa vie pour les modifier. Si c’était à refaire… C’est un exercice bien connu et régulièrement pratiqué par les gens d’un certain âge. Il faut en effet avoir un peu de recul sur sa vie pour déterminer les moments charnières, les faiblesses, les lâchetés, qui sont la cause de tout ce qui s’ensuivit. Et si l’on pouvait revenir en arrière, remonter le fil du temps pour retrouver ce moment précis où certaines phrases ont été dites, où un regard, un geste, un mot, un retard, ou une incompréhension ont modifié irrémédiablement le cours des choses. Et si c’était à refaire, sûr qu’il en irait autrement. Parce que cette...
Patrick Gay Bellile
juillet 2016
Le Matricule des Anges n°175