La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Michel Jourdain

Ouvrages chroniqués

Une petite ville au bord du désert
de Michel Jourdain
Le paradoxal Michel Jourdain n’a pas son pareil pour taire. Avec Lettres mortes (Champ Vallon, 1999), on avait remarqué comment il parvenait à évoquer un sujet en le contournant délibérément. Sa pudeur, assortie peut-être d’un goût de la feinte ou d’un empêchement très intime laisse à ses lecteurs un large espace de liberté au coeur duquel naissent peu à peu les questions, celle-ci en particulier : de quoi nous parle Michel Jourdain ? Car il est évident qu’il parle toujours d’autre chose. Présentée comme une « histoire vraie », ce qu’elle est au fond, Une petite ville au bord du désert...
Éric Dussert
mars 2002
Le Matricule des Anges n°38
Lettres mortes
de Michel Jourdain
Michel Jourdain est un créateur audacieux et Lettres mortes un roman mystifiant où l’étron est un Graal. Dans le sillage de Georges Perec. Michel Jourdain a toutes les audaces jusqu’à celle de se payer notre fiole. Lui qui ne fournit ses fictions qu’à raison d’une tous les vingt ans vient de produire un roman épistolaire, genre tout à fait désuet dont Alphonse Karr soufflait déjà les dernières braises au XIXe siècle. Les présentes Lettres mortes qui font suite à l’introuvable Triste Nouvelle (Le Seuil, 1963) et Trois Saisons dans le Loiret (Maren Sell, 1981) forment par ailleurs un livre tout à fait insensé où trois épistoliers, une vieille fille, un détective à la manque et son père s’ouvrent à leur correspondant de...
Éric Dussert
octobre 1999
Le Matricule des Anges n°28