La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Norbert Gstrein

Ouvrages chroniqués

Le Métier de tuer
de Norbert Gstrein
2005
Est-il possible d’être un observateur de la guerre sans être « fatalement impliqué » ? Peut-on rattraper les morts avec et par les mots ? L’écrivain autrichien Norbert Gstrein revient sur l’implosion des Balkans. Kosovo. Été 1999. Christian Allmayer, correspondant de guerre autrichien qui a couvert le démantèlement sanglant de la Yougoslavie, meurt dans une embuscade. Paul, son ami et journaliste en mal d’inspiration, s’empare alors de cet événement comme matière pour ce qu’il espère devenir son premier roman. « Obsédé par l’idée de faire quelque chose de cette histoire », il se remet en mémoire les récits de guerre que lui faisait Allmayer et les relate à un narrateur anonyme, sorte de miroir critique de sa version des faits, jusqu’à devenir « la personnification de son surmoi, l’observateur (…)...
Sophie Deltin
septembre 2005
Le Matricule des Anges n°66
À qui appartient une histoire ?
de Norbert Gstrein
2005
Est-il possible d’être un observateur de la guerre sans être « fatalement impliqué » ? Peut-on rattraper les morts avec et par les mots ? L’écrivain autrichien Norbert Gstrein revient sur l’implosion des Balkans. Kosovo. Été 1999. Christian Allmayer, correspondant de guerre autrichien qui a couvert le démantèlement sanglant de la Yougoslavie, meurt dans une embuscade. Paul, son ami et journaliste en mal d’inspiration, s’empare alors de cet événement comme matière pour ce qu’il espère devenir son premier roman. « Obsédé par l’idée de faire quelque chose de cette histoire », il se remet en mémoire les récits de guerre que lui faisait Allmayer et les relate à un narrateur anonyme, sorte de miroir critique de sa version des faits, jusqu’à devenir « la personnification de son surmoi, l’observateur (…)...
Sophie Deltin
septembre 2005
Le Matricule des Anges n°66