La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Péter Nádas

Ouvrages chroniqués

Almanach
de Péter Nádas
2019
Almanach de Péter Nadas Traduit du hongrois par Marc Martin, Phébus, 336 pages, 22 Ce n’est pas un journal, ce n’est pas un essai, mais un Almanach, publié en 1989 à Budapest. Certes pas un almanach pour jardiniers, un calendrier des phénomènes astrologiques et météorologies, nourri de conseils botaniques, mais une météorologie de son concepteur. De mois en mois, la méditation se confronte au temps et à la mort à venir, attachée à mettre en ordre des souvenirs et à l’examen du présent. Écrivant comme Montaigne « à sauts et à gambades », Péter Nadas se fait entomologiste des...
Thierry Guinhut
juin 2019
Le Matricule des Anges n°204
La Mort seul à seul
de Péter Nádas
2004
Dix ans après, Péter Nádas revient sur sa mort clinique. Le livre d’une vie à la frontière des ténèbres et de la lumière. Comme Péter Esterházy et Imre Kertész, Péter Nádas est un véritable monstre sacré de la littérature hongroise. Son Livre de mémoires, fruit de onze années de travail, lui a valu notamment d’être comparé à Thomas Mann, Musil ou Proust. Le prix Franz Kafka lui a été décerné en 2003 « pour l’ensemble d’une Ïuvre marquée par l’humanisme et la tolérance ». Il s’en est fallu de peu néanmoins pour que tout s’achève brutalement il y a une dizaine d’années. La Mort seul à seul est en effet le récit de sa mort clinique suite à un infarctus du myocarde. À 51 ans, Péter Nádas peut alors se prétendre...
Emmanuel Favre
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58