La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Pierre Bayard

A propos

Les mobiles de Pierre Bayard Relisant – et rectifiant ! – Dix petits nègres d’Agatha Christie, c’est une fois encore sur la littérature et ses pouvoirs que l’essayiste enquêteur exerce sa sagacité et sa ruse. Il n’est pas surprenant que la collection dans laquelle ont paru nombre des œuvres de Pierre Bayard ait pour titre « Paradoxe ». C’est en effet à des expériences déstabilisantes, qui mettent en péril la logique cartésienne ou même nos assurances les plus nécessaires, que ce psychanalyste peu orthodoxe, cet essayiste mystificateur nous confronte. Traitant les œuvres littéraires avec, à la fois, une grande attention et une grande irrévérence, avec une sorte d’insolence affectueuse, il se permet d’examiner ce que nous pourrions, chirurgicalement, découper dans l’œuvre bien trop longue de...
février 2019
Le Matricule des Anges n°200

Ouvrages chroniqués

Le Plagiat par anticipation
de Pierre Bayard
2009
Borges, déjà, avait attiré notre attention sur de tels phénomènes littéraires surprenants : tel épisode de Zadig de Voltaire, dans lequel le héros résout, par une attention extrême à des détails apparemment anodins, une énigme, n’annonce-t-il pas le modus operandi de Sherlock Holmes ? De même, certains hommes-animaux de Kafka ne sont-ils pas une préfiguration de personnages (si on peut encore les appeler ainsi) du Dondog de Volodine ? Préfiguration ? En effet, ne nous y trompons pas, Conan Doyle ou Volodine ne s’inspirent pas de leurs lointains prédécesseurs, bien plutôt ces derniers...
Thierry Cecille
février 2009
Le Matricule des Anges n°100
Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?
de Pierre Bayard
2007
En reconduisant le lecteur à son être social et la culture à ses enjeux de pouvoir, Pierre Bayard prône une méthode sérieuse de « non-lecture ». Pierre Bayard fait toujours l’effet de quelqu’un qui donne du temps à ses pensées et qui, en les assumant jusqu’au bout, ne recule pas devant le désordre, l’ambiguïté ou la provocation de leurs conséquences. Et si cet universitaire psychanalyste, auteur d’essais aussi érudits qu’iconoclastes n’est plus à un paradoxe près, c’est que pour lui, le mal tient précisément aux idées inamovibles, lesquelles ne sont souvent qu’une ignorance dissimulée, figée en une habitude trompeuse. En remettant cette fois en cause le postulat selon lequel il est nécessaire d’avoir lu un livre pour être autorisé...
Sophie Deltin
mars 2007
Le Matricule des Anges n°81
Demain est écrit
de Pierre Bayard
2005
Si le temps passé habite l’écriture, les mots ne portent-ils pas aussi en creux le poids de l’avenir ? Dans son nouvel essai, l’écrivain et psychanalyste Pierre Bayard bouleverse l’ordre des liens entre l’écriture et la vie. Déjà dans son surprenant et très stimulant essai Peut-on appliquer la littérature à la psychanalyse ? (Minuit, 2004), Pierre Bayard contestait, en l’inversant, la double position de supériorité et d’antériorité dans laquelle on place depuis Freud la psychanalyse par rapport à la littérature, se proposant alors de reconnaître à celle-ci une capacité autonome de réflexion (plus exactement de « préthéorisation » ) sur les phénomènes psychiques. Aujourd’hui, il revient à la charge, en remettant cette fois en cause « la place déterminante » que le paradigme freudien accorde au passé et à son...
Sophie Deltin
novembre 2005
Le Matricule des Anges n°68