La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Roch-Gérard Salager

Ouvrages chroniqués

Jour de l’an
de Roch-Gérard Salager
2006
Quatrième livre de Roch-Gérard Salager, né en 1953, Jour de l’an impose une matière et une manière. Des mots, des phrases qui ne sont pas là pour déchirer le silence mais pour l’accentuer, en faire le terreau d’où monte, fragile, la fleur d’une certaine douleur d’être. Celle de quelques oubliés, de quelques solitaires, de quelques obstinés enlisés dans un temps immobile ou aux prises avec l’impitoyable machinerie du destin. Personnages rencontrés, croisés, frôlés, « figures sans convenance », individus « coupant dans une urgence lente » et ayant, pour la plupart, perdu « cette autre...
Richard Blin
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75
Corps gisant, lisse et nu
de Roch-Gérard Salager
1999
Naître, c’est devenir un corps. C’est donc entrer dans la perspective de la mort, et c’est aussi s’exposer à l’inattention mortifère de ceux qui nous entourent. Dès lors, que signifient la vie, l’amour, que valent les caresses des femmes, puisque tout est promesse de néant ? L’auteur observe, comme de l’autre côté de la vie, ce qu’on appelle une expérience humaine et qui, dans cette optique, se réduit à une expérience du rien où le temps vécu est à la fois conscience de la dégradation de toutes choses et sempiternel retour du semblable. D’abord surpris puis ému, le lecteur visite des...
Christian Molinier
octobre 1999
Le Matricule des Anges n°28