La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Rodrigo de Zayas

Ouvrages chroniqués

L' Obole
de Rodrigo de Zayas
Dans un joyeux désordre temporel, Rodrigo de Zayas nous perd dans les méandres de l’Histoire où ricane sans cesse le Mal qu’il combat. De Rodrigo de Zayas, on sait qu’il est sévillan, aristocrate de gauche, érudit, historien, musicien, écrivain, polyglotte (il écrit en français depuis 1992). On sait également que ce « citoyen du monde » est le fils d’un peintre d’origine mexicaine et d’une soprano américaine et bibliophile. En outre qu’il reçut une éducation française à Damas, Grenoble et Paris. Et encore que sa bibliothèque ne compte pas moins de 35 000 volumes que l’on consulte du monde entier. Là s’arrête la tentative de biographie d’un homme hors du commun. Coutumier des récits qui se jouent allègrement du temps et...
Delphine Désveaux
janvier 2001
Le Matricule des Anges n°33
Ce nom sans écho, T.1 : Brigue et le talion
de Rodrigo de Zayas
Musicien, historien et écrivain, le Sévillan Rodrigo de Zayas a composé une tétralogie monumentale et érudite. Contre toutes les inquisitions. Comment considérer les trois premiers volumes de la tétralogie, Ce Nom sans écho que Rodrigo de Zayas a écrits directement en français ? Grande fresque romanesque ou essai politico-historique ? La fiction, choisie comme mode d’expression par l’auteur, nous engagerait à considérer La Brigue et la talion, Les Faussaires et Shéol comme des romans. Mais le peu de soin apporté à l’art romanesque de ces trois premiers opus indiquerait que l’auteur se comporte vis-à-vis du genre comme le faisait Rabelais quant au registre de la chevalerie : en gros, « bâclons vite fait ce que l’époque attend de...
Thierry Guichard
mars 1997
Le Matricule des Anges n°19
Ce nom sans écho, T.2 : Les Faussaires
de Rodrigo de Zayas
Musicien, historien et écrivain, le Sévillan Rodrigo de Zayas a composé une tétralogie monumentale et érudite. Contre toutes les inquisitions. Comment considérer les trois premiers volumes de la tétralogie, Ce Nom sans écho que Rodrigo de Zayas a écrits directement en français ? Grande fresque romanesque ou essai politico-historique ? La fiction, choisie comme mode d’expression par l’auteur, nous engagerait à considérer La Brigue et la talion, Les Faussaires et Shéol comme des romans. Mais le peu de soin apporté à l’art romanesque de ces trois premiers opus indiquerait que l’auteur se comporte vis-à-vis du genre comme le faisait Rabelais quant au registre de la chevalerie : en gros, « bâclons vite fait ce que l’époque attend de...
Thierry Guichard
mars 1997
Le Matricule des Anges n°19
Ce nom sans écho, T.3 : Shéol
de Rodrigo de Zayas
Musicien, historien et écrivain, le Sévillan Rodrigo de Zayas a composé une tétralogie monumentale et érudite. Contre toutes les inquisitions. Comment considérer les trois premiers volumes de la tétralogie, Ce Nom sans écho que Rodrigo de Zayas a écrits directement en français ? Grande fresque romanesque ou essai politico-historique ? La fiction, choisie comme mode d’expression par l’auteur, nous engagerait à considérer La Brigue et la talion, Les Faussaires et Shéol comme des romans. Mais le peu de soin apporté à l’art romanesque de ces trois premiers opus indiquerait que l’auteur se comporte vis-à-vis du genre comme le faisait Rabelais quant au registre de la chevalerie : en gros, « bâclons vite fait ce que l’époque attend de...
Thierry Guichard
mars 1997
Le Matricule des Anges n°19