La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Salvatore Quasimodo

Ouvrages chroniqués

La Lyre grecque
de Salvatore Quasimodo
2018
Précurseur lors de sa publication, le livre de Salvatore Quasimodo demeure d’un intérêt majeur quant à la manière de traduire les textes antiques. Loin de nous être inconnus, et même s’ils demeurent pour une grande part énigmatiques, ces lambeaux de textes parvenus jusqu’à nous à plusieurs siècles de distance, persistent à habiter nos imaginaires contemporains. Pour la première fois en français nous est proposée la traduction de textes de poètes grecs du VIIe et VIsiècle avant notre ère, que Salvatore Quasimodo entreprit de faire publier au début de la Seconde Guerre mondiale. En se fondant sur un choix issu de l’Antologia lyrica Graeca, d’Ernestus Diehl, éditée à Leipzig en 1925, l’écrivain italien en conçut une traduction qui...
Emmanuelle Rodrigues
juin 2018
Le Matricule des Anges n°194
Et soudain c’est le soir (bilingue français-italien)
de Salvatore Quasimodo
2006
Fruit de la collaboration désormais régulière de Patrick Reumaux et de la Librairie Élisabeth Brunet, Et soudain c’est le soir, de l’Italien Salvatore Quasimodo comble avec ostentation et en version bilingue une lacune de l’offre éditoriale française. Né en 1901 à Modica, en Sicile, ce prix Nobel (1959) fut l’égal de Giuseppe Ungaretti et de Eugenio Montale sans qu’on parvienne à le découvrir tout à fait de notre côté des Alpes. Une bizarrerie que n’explique assurément pas le relatif scandale de ses propres traductions iconoclastes des lyriques grecs (Anacréon, Alcée ou Sapho). Il...
Éric Dussert
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75