La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Serge Pey

A propos

Aux portes de la perception Oxymore vivant, immense petit homme, Serge Pey puise dans l’oralité, verve, souffle, puissance, fable. Engagée et fraternelle, sa poésie d’action dynamite le réel, expérimente d’autres grilles de lectures du monde, déploie de nouveaux mythes, de nouvelles cosmogonies. Le 30 septembre 1999, hôtel des Allégories (sic), à Nîmes : un homme écarlate, le visage tordu, yeux révulsés, semble tricoter le néant avec des bâtons de châtaigniers, tout en proférant des poèmes. Puis procède à une installation. Clouant la carcasse d’une volaille au sol, il connecte des électrodes qu’il relie à chaque spectateur et crame le volatile d’un coup de chalumeau. Sa façon à lui de (ré)agir en poète à la torture dite du poulet grillé pratiquée par le dictateur tunisien Ben Ali et ses sbires. Des images, des paroles, de l’engagement, de l’action ! Le 17 mars 2010, médiathèque...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223

Pey polisseur

D’action à zen, en passant par la marche ou par Toulouse, tentative de décryptage en abécédaire d’une œuvre en mouvement parmi les plus singulières de la poésie contemporaine. Les polinaires, ce sont les polisseurs de métaux du Moyen Âge occitan. Polir la langue, c’est le travail de Serge Pey. Cohérent donc d’habiter cette rue de Toulouse dans le vieux quartier des Carmes où certaines maisons ont logé des alchimistes. Il vit là par intermittence avec son épouse Chiara Mulas. L’appartement est un merveilleux foutoir, un extraordinaire cabinet de curiosités. Pendent...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223

Bibliographie sélective

• Poème pour M.E. après sa mort, Le Castor astral, 1975 • Notre Dame la Noire ou l’Évangile du serpent, Tribu, 1988 • Journal Ogham des hommes couvertures de la prison de Long Kesh, Les Petits classiques du grand pirate, 1992 • Les Aiguiseurs de couteaux, Les Polinaires, 2000 • Nierika ou les chants de vision de la Contre-montagne, Maison de la poésie Rhône-Alpes/Le temps des cerises,...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223

Ouvrages chroniqués

Le Trésor de la guerre d’Espagne
de Serge Pey
2011
Double parution : un essai sémantique et la réédition en poche de récits d’enfance et de guerre. Notre âme des Paris ou les carnets secrets de la Esmeralda développe une tentative de décryptage et de relecture du livre de Victor Hugo que Serge Pey considère comme un long poème. À l’instar de Tristan Tzara, membre du Comité antifasciste toulousain, qui a révélé un contenu ésotérique chez François Villon, Serge Pey « brûlé » par la lecture de Notre-Dame de Paris, y découvre des ors alchimiques. Grâce au trobar clus, qui permet de rendre un texte hermétique, et à l’onomastique, il s’aperçoit qu’Esmeralda, « ce serpent rampant qui ne brûle pas dans le feu » est la salamandre. Phœbus, le...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223
Victor Hugo, notre âme des Paris
de Serge Pey
2020
Double parution : un essai sémantique et la réédition en poche de récits d’enfance et de guerre. Notre âme des Paris ou les carnets secrets de la Esmeralda développe une tentative de décryptage et de relecture du livre de Victor Hugo que Serge Pey considère comme un long poème. À l’instar de Tristan Tzara, membre du Comité antifasciste toulousain, qui a révélé un contenu ésotérique chez François Villon, Serge Pey « brûlé » par la lecture de Notre-Dame de Paris, y découvre des ors alchimiques. Grâce au trobar clus, qui permet de rendre un texte hermétique, et à l’onomastique, il s’aperçoit qu’Esmeralda, « ce serpent rampant qui ne brûle pas dans le feu » est la salamandre. Phœbus, le...
mai 2021
Le Matricule des Anges n°223
La Boîte aux lettres du cimetière
de Serge Pey
2014
Redescendu en enfance, l’anartiste chante en prose ses dieux Lares. Mythologique et burlesque. Lecteur de bâtons de châtaignier, chaman-écraseur de tomates, performer-installateur de câbles autour d’un poulet à griller, Serge Pey reste à jamais un poète d’action. Lui qui professe la poésie contemporaine à l’université du Mirail, publie d’innombrables recueils, voyage, relie les mystères, les cultures, tend désormais une autre corde à son arc, le récit autobiographique. Après Le Trésor de la guerre d’Espagne (Zulma, 2011), un panthéon de papier en seize textes en hommage à ses aïeux, ardents défenseurs de la République espagnole, La Boîte aux lettres du cimetière cadre au plus près...
Dominique Aussenac
mai 2014
Le Matricule des Anges n°153
Nihil et consolamentum : bâtons et poèmes cathares (bilingue occitan) Illustration(s) de Serge Pey
de Serge Pey
2009
Fervent, lyrique, tonitruant, le poète Serge Pey revisite la théologie et le drame cathare en quatre textes. Le catharisme est-il compatible avec la vente de produits gras, carnés et la promotion du terroir ? Cette religion des plus austères s’est construite au XIIIe siècle en opposition au faste, à la corruption d’une Église catholique omnipotente. Sous prétexte d’hérésie, une guerre coloniale appelée croisade permit au royaume de France d’annexer les états du Sud. Des milliers de personnes furent pourchassées, torturées et carbonisées vivantes. Fut également inventée la plus formidable machine à décerveler et à broyer de l’humain : l’Inquisition. Serge Pey, né en 1950, créa les revues Émeute...
Dominique Aussenac
juillet 2009
Le Matricule des Anges n°105
Nierika : Chants de vision de la contre-montagne
de Serge Pey
2007
Le peyotl est un tout petit cactus utilisé depuis des siècles lors de cérémonies religieuses, divinatoires ou thérapeutiques par les chamans du Mexique. Son ingestion provoque des visions. Artaud, Huxley, Michaux l’ont utilisé, écrivant ou dessinant sous son influence. De 1978 à 1992, Serge Pey effectua de nombreux voyages initiatiques. Les textes issus de ces expériences, épuisés aujourd’hui, viennent d’être réédités, enrichis de dessins originaux et d’une préface de l’ethnologue Jean Monod. La cinquantaine de poèmes « traduits du peyotl », très rythmés, évoque la plante, son esprit,...
avril 2008
Le Matricule des Anges n°92
Les Aiguiseurs de couteaux
de Serge Pey
Adepte de la poésie directe, Serge Pey retrouve, par le rituel et le martèlement, des échos rimbaldiens où le masculin et le féminin ne cessent de se contourner. Si le bâton accompagne habituellement la marche, pour Pey, il véhicule aussi le poème. Le bâton, les bâtons de châtaigniers, Serge Pey les lit, les interprète, les brandit, les entremêle tout en martelant du pied, en sacralisant l’espace. Parfois les bâtons semblent surgir de sa bouche, prolongement de la langue arrachée de Philomèle qui engendra le premier poème et à laquelle il consacra sa thèse. Ses prestations, ses...
Dominique Aussenac
août 2001
Le Matricule des Anges n°35