La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Sylvain Prudhomme

A propos

Bouffer de la finitude Je n’ai découvert Louis Guilloux que tard. Je savais que Le Sang noir était un grand livre, on me l’avait plusieurs fois dit. Mais l’aurais-je jamais lu ? Je l’ai trouvé dans une librairie de Dakar, au Sénégal, où j’habitais alors, quelques jours après le coup de fil m’annonçant que Là, avait dit Bahi allait recevoir ce prix. Je l’ai lu presque d’une traite. Saint-Brieuc pendant la guerre de 14, Ziguinchor dans la chaleur de mars 2012, le contraste était rude. Je me rappelle avoir peiné au début, m’être senti gêné, tenu à distance du livre, peut-être par le gouffre géographique et...
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155

L’Afrique à la lettre

Vingt ans après avoir quitté le Burundi, un opiniâtre défricheur de signes traverse la Tanzanie. Roman expérimental et intime, Tanganyika Project exerce un séduisant pouvoir d’attraction. Tiraillé par le désir de revoir le lac de son enfance, ce « zoo grandeur nature exclusivement peuplé de bêtes et de héros », un homme projette de se rendre à Kigoma, ville du nord-ouest de la Tanzanie, aux abords de la frontière du Burundi. À la gare routière de Mwanza, étape initiatique de ce singulier périple, l’aube dévoile des lettres peintes sur les murs d’un bistro, d’une épicerie,...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

Ouvrages chroniqués

Par les routes
de Sylvain Prudhomme
2019
Contre la banalisation des lieux et l’uniformisation des liens amoureux ou amicaux, Sylvain Prudhomme prend la route de l’espoir. Enfin, du bonheur ! La France. « Les mêmes vaches, les mêmes bocages, les mêmes rideaux de peupliers coupe-vent, les mêmes clochers de villages au loin, les mêmes panneaux criards de zones commerciales traversées sous un ciel bas (…) » Sans oublier, parfois surgis de nulle part, les mêmes ronds-points et leurs circonvolutions métaphysiques. Et puis les autoroutes, leurs stations-service à la Edward Hopper, leurs aires de repos standardisées, l’anonymat, la solitude. La France selon Sylvain Prudhomme serait une sorte de non-lieu puisque tout est identique, sans aspérité, sans vie, sans âme. C’est pourtant...
Martine Laval
octobre 2019
Le Matricule des Anges n°207
Légende
de Sylvain Prudhomme
2016
Après un détour par la Guinée-Bissau, dans Les Grands, son précédent roman, retour en France pour Sylvain Prudhomme, qui signe son sixième livre. Un livre très librement inspiré de l’histoire vraie de cette boîte de nuit mythique, La Chou, qui avait tout de la boîte de Pandore, « miroir d’une époque, point d’observation privilégié des années 70/80 dans la région ». Quelle région ? Du côté de la Crau, cet « angle mort. Ce bout de terre ingrat. Au milieu de la Provence il y avait ça. Ces trente kilomètres de désert » ; le mistral y chatouille la toison des brebis lors de la transhumance...
Anthony Dufraisse
septembre 2016
Le Matricule des Anges n°176
L' Affaire furtif
de Sylvain Prudhomme
2010
Par une nuit de novembre, le Furtif quitte le port de Lisbonne et pique vers le sud. Les médias s’emparent aussitôt du fait divers, transmuant ainsi le presque-rien en l’affaire du moment. Pourquoi une telle surenchère médiatique ? On n’en sait rien. L’équipage débarque sur les îles Heywood, un chapelet d’îles minuscules découvertes en 1811. Puis le Furtif est sabordé. Après dix années d’oubli, une enquête commence. Une mission de recherches dépêchée sur les lieux ressuscite des documents sonores et écrits, grâce auxquels on découvre l’identité des fugitifs, ainsi que les raisons de leur...
Didier Garcia
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113