La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Tarjei Vesaas

Ouvrages chroniqués

Palais de glace
de Tarjei Vesaas
1985
Entre fable et récit, le Norvégien Tarjei Vesaas (1897-1970) évoque les amours enfantines. Lesquelles sont prises dans les glaces. Unn se tenait un peu à distance. Tout en l’examinant, ses camarades l’acceptèrent d’emblée. Apparemment, elle était très bien. Elle avait de l’allure. Elle dégageait aussi de la sympathie. » Voilà pour la manière. Des phrases courtes, sans chiqué. Qui peinent un peu à formuler. Qui ne disent pas toujours tout ce que nous aimerions savoir. Et qui ne se permettent aucune digression, pas la moindre parenthèse, comme si Vesaas devait travailler au mot près. L’intrigue elle aussi est tirée au cordeau. Au départ, c’est l’automne. Il gèle à pierre fendre, dans un paysage sans nom qui incarne...
Didier Garcia
janvier 2014
Le Matricule des Anges n°149
Vie auprès du courant
de Tarjei Vesaas
2016
En octobre 1970 paraît à Oslo Vie auprès du courant. Texte posthume, Tarjei Vesaas en corrigea les épreuves depuis sa chambre d’hôpital. Auteur d’une œuvre plurielle, l’écrivain norvégien s’est surtout distingué en tant que romancier (Les Oiseaux, La Barque le soir) et nouvelliste. C’est néanmoins par la voie de la poésie qu’il décide d’approcher le moment crépusculaire du grand départ. « Au bord du chemin difficile / il pleut des soleils étincelants / comme si de rien n’était. » On pourrait se demander pourquoi ce choix de la forme poétique. Mais ce serait définir, distinguer et...
Christine Plantec
septembre 2016
Le Matricule des Anges n°176
Les Ponts
de Tarjei Vesaas
2003
Peu d’ingrédients romanesques dans ce roman de Tarjei Vesaas (1897-1970), poète, romancier, nouvelliste et dramaturge norvégien tenu pour une des figures majeures de la prose scandinave : un garçon et une fille, âgés de 18 ans, liés par une amitié que leur plus tendre enfance a soudée, et promis l’un à l’autre par leurs parents ; la découverte du cadavre d’un bébé au fin fond d’une forêt ; la rencontre de sa mère, qui va rapidement perturber l’équilibre ; des rêves douloureux, teintés de fantastique, qui fendillent soudain la nuit comme les éclairs d’un orage ; une histoire d’amour...
Didier Garcia
octobre 2003
Le Matricule des Anges n°47
La Barque le soir
de Tarjei Vesaas
2003
L’homme est. Il fait face, « avec un désir aveugle d’être là. » Seul. « Il y a loin jusqu’au prochain », toujours. Il regarde, il touche, il sent. En face, les éléments du monde : la pierre, le fleuve, la neige, la montagne, le marécage -et les animaux, qui pensent, qui savent, eux, peut-être. L’homme se tient en face, puis s’approche discrètement, ou se heurte violemment. « On essaie de participer à tout ce qu’il faut » car tout est « avertissement muet ». C’est ce que disait Rilke, à sa manière : « Et tout était mission ». Pour Vesaas aussi, ce qui importe c’est de coïncider, ne fût-ce...
Thierry Cecille
mars 2003
Le Matricule des Anges n°43