La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Thierry Jonquet

A propos

Jonquet : écrivain-légiste du corps social En près de dix romans policiers ou livres à destination de la jeunesse, Thierry Jonquet fait l’autopsie d’une société malade. Si les corps ont autant d’importance dans ses écrits, c’est bien parce qu’ils portent les symptômes d’une maladie qui les dépasse. Comment est né Le Pauvre nouveau est arrivé ! ?J’avais écrit ce roman pour la Série Noire qui me l’a refusé. Je détestais l’abbé Pierre. L’idée m’était venue après une émission à la télé où l’abbé Pierre s’en était pris aux grévistes de la Poste, en 1987. Son propos se résumait en : « Quand on gagne 5 000 francs par mois, on se...
juillet 1997
Le Matricule des Anges n°20

Ouvrage chroniqué

Rouge, c’est la vie
de Thierry Jonquet
Thierry Jonquet est un homme pudique qu’il faut parfois traquer loin des couvertures de la Série noire. Deux titres paraissent qui éclairent son œuvre crépusculaire. Un recueil de nouvelles, La Vigie (L’Atalante - 192 pages, 60 FF), où Jonquet se montre féroce et jubilatoire, parfois même étonnamment dilettante et inégal, succombant à la facilité. Et surtout un roman, Rouge c’est la vie, qui résonne comme un cessez-le-feu, puisqu’il prévient lui-même dès la quatrième de couverture : « depuis quinze ans j’écris des romans noirs. Des intrigues où la haine, le désespoir se taillent la part...
Anne Riera
septembre 1998
Le Matricule des Anges n°24