La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Véronique Bizot

Ouvrages chroniqués

Une complication, une calamité, un amour
de Véronique Bizot
2019
Pas évident de vous parler de cette novella, sous-titre donné par Véronique Bizot à son huitième livre publié chez Actes Sud – comme tous les précédents d’ailleurs, romans ou nouvelles. Non, pas facile de vous exposer la subtile mécanique à suspens de ce texte ; on voudrait ne pas trop dévoiler les dessous d’une histoire où l’incertitude a constamment le dessus. Et d’abord doute quant au narrateur : est-il aussi toqué qu’il le dit ? Pas si sûr, puisqu’il raconte avec une étonnante clairvoyance ce récit qui met en scène un tueur consciencieux qu’un certain sens de l’engagement anime : « Je...
Anthony Dufraisse
juin 2019
Le Matricule des Anges n°204
Mon couronnement
de Véronique Bizot
2010
Étonnant premier roman que ce court récit d’une centaine de pages, qui raconte l’histoire d’un vieil homme qui pose un lapin à la gloire… Le narrateur, Gilbert Kaplan, ex-physicien et « senior » au passé jonché de tombeaux mal scellés, et au futur guère plus avenant, raconte, un tantinet pince-sans-rire, son ironique « couronnement ». Débusqué dans son antre de la rue Saint-Lazare, après qu’on a exhumé une de ses anciennes découvertes scientifiques, le vieil homme qui n’aspire qu’à sa tranquillité, ressemble à un bernard-l’ermite qu’on aurait extirpé de sa coquille, et qui ne se laisse...
Chloé Brendlé
janvier 2010
Le Matricule des Anges n°109