La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Victor Barrucand

A propos

Brûlure au cœur Mallarmé auquel Victor Barrucand venait de dédier un recueil de poésie le loua par ces mots : « Vous tenez votre gageure, j’admire ! ». L’éloge aurait pu s’appliquer à Avec le feu pour son exploit à concilier manuel d’anarchie et éducation sentimentale dans un même livre. Petit bijou exhumé aujourd’hui de l’oubli, il s’en dégage une impression de rareté indéniablement liée à la personnalité protéiforme de son auteur. Barrucand se partagea en effet longtemps entre son œuvre de poète et l’action, nécessité quasi identitaire pour l’anarchiste qu’il fut jusqu’au milieu de sa vie et qui...
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64

L’homme qui voulait rendre le pain gratuit

Il a comparé Ravachol au Christ, fréquenté le Tout-Paris et fait campagne contre la pauvreté. Itinéraire du poète et romancier Victor Barrucand, dernier mentor de l’aventurière Isabelle Eberhardt. Les lecteurs de l’Histoire du mouvement anarchiste de Jean Maitron vous le diront, le nom de Barrucand ne leur est pas inconnu, et pour cause : à la croisée des sphères littéraires, sociales et politiques, cet homme brillant s’est immiscé dans tous les débats de son époque sans pouvoir fléchir la postérité. Injustement du reste, mais il faut croire qu’à brasser trop d’idées, ce touche-à-tout...
novembre 1995
Le Matricule des Anges n°14