La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur William Gaddis

Ouvrages chroniqués

Gothique charpentier
de William Gaddis
2006
Implacable diagnostic sur l’Amérique des années 80, alimenté par une logorrhée monologique, « Gothique Charpentier » confirme en William Gaddis un écrivain formidablement complexe. Dans l’ordre d’apparition, il y a tout d’abord Elizabeth, dont le diminutif Liz laisserait à penser qu’elle est une femme lisse, quand elle est bien plutôt psychologiquement instable. Viennent ensuite Billy, frère sans le sou, baba sur les bords et pique-assiette comme le sont tous les karmas impécunieux ; Paul, le mari, Sudiste caractériel, revient-en-guerre du Vietnam et reconverti au débotté dans la communication politique ; McCandless, l’amant, que les troublantes activités font un personnage à personnalités multiples. Et tout ce petit monde, auquel s’ajoutent force figurants,...
Anthony Dufraisse
juin 2006
Le Matricule des Anges n°74
Agonie d’agapè
de William Gaddis
2003
Mort en 1998, l’Américain William Gaddis a laissé un testament en forme d’accusation. Le projet d’un roman devenu confession ?. Publié à titre posthume, le dernier livre de William Gaddis, dans sa rage, son exubérance et son pessimisme sonne comme un avertissement qui nous parviendrait trop tard. Un homme, mourant mais plein d’une colérique énergie, tente de rassembler les notes éparses d’un essai qui l’a habité toute sa vie. Cloué dans son lit où il saigne, il veut montrer que le monde actuel, plus que jamais, répond à l’attente de Platon qui souhaitait que soit éliminé l’artiste de toute société. Le divertissement ( « cette quête du plaisir abrutie et trouble » ) associé à la science et à la technologie provoque...
Thierry Guichard
novembre 2003
Le Matricule des Anges n°48