La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Fondeurs de briques

A propos

Épris de liberté Basé à Arles, Les Fondeurs de briques est une jeune maison d’édition qui propose des traductions inédites d’auteurs hispaniques et anglo-saxons, souvent méconnus du lecteur français. Des textes iconoclastes, engagés, qui se confrontent aux réalités de leur temps. Quand Jean-François Bourdic intègre le Cecofop en 2004, formation qui préparait aux métiers du livre, on lui demande de se présenter. Il se prête à l’exercice, non sans malice : « J’ai répondu que j’avais été libraire, fleuriste, prof de plongée, puis père Noël chez Auchan ». Si le dernier emploi n’était pas vrai, aujourd’hui ça l’est devenu : depuis huit mois il s’occupe de la diffusion de Gallimard dans les hypermarchés. Atypique parcours que celui de ce Parisien, à l’esprit volontiers curieux, qui étudia les rapports entre l’histoire et le cinéma à la Sorbonne, collabora à un fanzine...
mai 2008
Le Matricule des Anges n°93

Des pavés dans la mare

Un enquête sur B. Traven et un recueil de contes de Max Aub : basés en Arles, Les Fondeurs de briques lancent leurs premiers titres. Tous les chemins mènent à l’édition. Originaire de la région parisienne, Jean-François Bourdic, 39 ans, a le goût du voyage. Au cours d’un séjour au Mexique, il découvre la plongée sous-marine, et l’enseignera pendant sept ans sur les récifs des tropiques, de la mer Rouge aux Caraïbes. « Un boulot superbe, mais usant. » Il revient en France le 20 avril 2002 « On a failli refaire nos valises...
avril 2007
Le Matricule des Anges n°82

Ouvrages chroniqués

Le Clou brûlant
de José Bergamín
2010
Comment l’homme peut-il entendre Dieu ? « Pour André Malraux qui préface Le Clou brûlant en 1972, c’est à maints égards la raison pour laquelle José Bergamin vient d’écrire ce livre aussi mince que flamboyant, comme la plupart de ceux qu’il publia. Dieu, l’art et le jeu, on le sait, furent parmi les grands questionnements de cet écrivain fulgurant, né en 1895, mort en 1983, et qui repose à Fontarabie. Sur sa tombe, un avertissement : »Ami qui ne me lis pas tu n’es pas un ami car je ne suis moi-même que dans ce que j’écris « . Alors lisons ce texte, premier titre majeur à être traduit en...
Serge Airoldi
mars 2010
Le Matricule des Anges n°111
Dans la ville j’ai perdu un roman
de Humberio Salvador
2011
Qu’est-ce qu’un roman ? Courtois, épistolaire, psychologique, naturaliste, réaliste, surréaliste : depuis le XIIe siècle, les écrivains explorent sans relâche ce genre régalien de la littérature. Jusqu’à l’impasse ? En 1930, l’auteur équatorien Humberto Salvador pose la question dans une œuvre qui échappe à toutes ces catégories. Il creuse le sillon de l’essai romancé : un personnage de fiction, désireux d’écrire un livre, s’interroge au fil des chapitres sur ses personnages. On pense aussitôt à la pièce de théâtre Six personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello (1921), autre...
Franck Mannoni
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121
Le Pays où naquit le blues (+CD)
de Alan Lomax
2012
Dans cette somme, Alan Lomax (1915-2002) explore la genèse d’un art et d’un style qui depuis un siècle nourrissent la création musicale. Ouvrage tissé de réflexions savantes, d’anecdotes, de portraits, de textes de chansons, Le Pays où naquit le blues, publié aux États-Unis en 1993, est le récit d’un voyage d’une haute tenue anthropologique et littéraire au cœur du Deep South, dans le delta du Mississippi. Alan Lomax y interroge le processus par lequel les conditions d’existence infligées à la population noire, jadis déportée d’Afrique et parquée en terre américaine fertile et dévoreuse de main-d’œuvre, passée de l’esclavage à l’exploitation salariale inhumaine, ont produit un état d’esprit qui allait trouver son...
novembre 2012
Le Matricule des Anges n°138
Sous vide
de Jean-Pierre Guillard
2009
C’est l’histoire d’une disparition, à l’heure de la fermeture des bars. Agression. Chute. Trottoir. Choc. Bosse. Bien sûr, il aurait pu lui arriver pire. Il aurait pu perdre la mémoire, la vue ou même la vie. Mais le goût et l’odorat : quelle importance, au fond, pour un peintre ? C’est bien un peu embêtant en cas de fuite de gaz. En contrepartie ça lui développera peut-être les autres sens. De toute façon ça passera. Force est de le constater : ça ne passe pas. L’homme à la bosse occipitale vient d’obtenir un passeport à validité indéterminée pour le triste désert de l’aseptisation....
Camille Decisier
avril 2009
Le Matricule des Anges n°102
Sous vide
de Jean-Pierre Guillard
2009
On avait laissé dans Petite vie le jeune Pascal Wattez, une dizaine de printemps au compteur, découvrir les plis cachés d’une sexualité d’autant plus désirable qu’elle permettait de fuir les coups du père « ce salaud », la perversité d’une grand-mère et la folie maternelle. On le retrouve ici, jetant rapidement un regard par-dessus l’épaule, se remémorant quitter à 17 ans la maison familiale, brûler la vie par les psychotropes et s’angoisser comme s’il préparait le championnat du monde de l’hypocondrie. Il a 30 ans et travaille pour Blanc, un type qui trimballe son ego et sa cour, lui...
Thierry Guichard
février 2017
Le Matricule des Anges n°180
La Vie
de Fabrice Caravaca
2010
Nous sommes plus qu’il n’y paraît. Ce n’est qu’un murmure. Bientôt une rumeur. Bientôt l’élan, l’éclat. On ne pourra pas nous arrêter. On ne pourra rien contre nous car nous sommes là depuis des millénaires à patienter, à creuser des sillons et briser des frontières. « On peut lire le très court texte de Fabrice Caravaca en chuchotant, comme une prière, ou le clamer à pleine voix, comme un manifeste ou une déclaration de guerre. Dans tous les cas, il s’agit d’un hymne à l’obstination de la vie, qui se déploie, par vagues de prose, et dessine peu à peu les contours d’une résistance humaine...
Chloé Brendlé
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113

Auteurs