La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Or des fous

A propos

La petite alchimiste Installé à Nyons (Drôme), L’Or des fous éditeur publiera des essais et des textes de littérature, inédits ou épuisés, où l’amour, entre autres, devient un sujet de révolution. Pour présenter sa nouvelle maison d’édition Isabelle Bourgueil écrit : « L’Or des fous s’attache à publier des textes qui nous aident à vivre ». La profession de foi peut prêter à sourire. On le lui fait remarquer. Elle insiste, cette fois de vive voix : « C’est une réalité qu’il faut expliquer, répéter, toujours. Un bon livre sert à avancer, à participer à la construction de soi et du monde. » C’est une drôle de femme Isabelle Bourgueil : perspicace, rêveuse, curieuse. Ses premiers livres en témoignent. Un mélange de liberté et d’audace. Elle vient de rééditer Le Mouvement du...
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64

Ouvrage chroniqué

Astrophil et Stella (suivi de) Défense de la poésie L'Amoureux de l'Étoile et l'Étoile
de Philip Sidney
2006
On doit à L’Or des fous une belle édition de la première grande suite de sonnets amoureux de l’époque élisabéthaine. Aussi célèbre que celle de Shakespeare, à l’autre bout de la même période, elle est constituée de 108 sonnets et de 11 chansons, et fut composée entre 1580 et 1584 à la gloire d’un amour impossible. Elle ne parut toutefois qu’en 1591, soit cinq ans après la mort de son auteur, Philip Sidney (1554-1586), grand aristocrate anglais, ambassadeur, traducteur, guerrier et l’un des plus grands poètes européens de la Renaissance. Sans renier Pétrarque et Ronsard, ses modèles...
Nycéphore Burladon
septembre 2006
Le Matricule des Anges n°76