La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Rocher

Ouvrages chroniqués

Belinda et le monstre : vie secrète de Cristina Campo
de Cristina de Stefano
2006
Profondément inactuelle, vouée à aimer tout ce que l’homme a aujourd’hui déserté, Cristina Campo (1923-1977) est l’auteur d’une œuvre concise, secrète et comme illuminée par la musique d’une grâce intérieure. Elle trouvait auprès de ses chats une « source d’énergie naturelle », aurait voulu être une novice du désert, façon Charles de Foucauld, reprochait à Simone de Beauvoir son manque d’intelligence, et estimait qu’il fallait tout vivre à fond. Personnalité contradictoire, capable de descendre, au cœur de Rome, un escalier au volant de sa Fiat 600, comme de s’intéresser aux mystérieuses identités unissant la corolle de la fleur, à la flamme du cierge et aux lèvres baisant l’icône, Cristina Campo, pseudonyme de Vittoria Guerrini, est l’un de ces êtres, à l’œuvre très mince, qui de loin en...
Richard Blin
avril 2006
Le Matricule des Anges n°72
Le Cheval aveugle
de Kay Boyle
2008
Dans un très britannique haras familial, Nan s’oppose à sa mère à propos d’un cheval aveugle. La mère envisage d’abattre l’animal que sa fille malgré le danger s’obstine à monter. C’est un monde étrange, un « monde mouvant de milliards de sensations crédules » que Nan découvre au contact de son cheval : « toi aussi, tu peux reconstruire l’image à partir du chaos et des ruines du souvenir, recréer l’inexplicable équivalent de la vue ». Candy, son père comprend Nan. Mais ce père aimant est un être faible et ridicule, artiste raté et alcoolique. La détermination de la mère est en revanche...
Yves Le Gall
mars 2008
Le Matricule des Anges n°91
Le Cygne
de Gregor von Rezzori
2006
Autour d’un cadavre chamarré, puis d’une tombe, se déroule ce bref récit d’apprentissage d’un jeune homme. Mais loin d’être strictement funèbre, il est tout en contrastes de lumière et d’ombre, tout d’ironie grinçante et joyeuse. Son narrateur est-il un double de Gregor von Rezzori (1914-1998) qui nous livra dans Neiges d’antan ses mémoires, depuis la Bucovine de son enfance aristocratique jusqu’à un cosmopolitisme européen et cultivé… Lui aussi fait ses études dans le « monde des villes » et revient passer l’été dans la campagne brûlante. Il y voit son premier mort, un suicidé,...
Thierry Guinhut
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73
Fred et Bérénice
de Alexandre Vialatte
2007
Ceux qui ne connaissent d’Alexandre Vialatte (1901-1971) que les fameuses chroniques qu’il a données au quotidien auvergnat La Montagne de 1952 à 1971 seront sans doute déconcertés par ce récit dont l’écriture rappelle souvent celle d’un Léon-Paul Fargue ou d’un Valéry Larbaud. Tout juste réussiront-ils à retrouver, çà et là, non pas sa verve inimitable, mais son goût pour la formule : « La femme de province est devenue depuis ce temps un monsieur avec lequel il faut parfois compter ». Vraisemblablement rédigé au début des années 1930, ce récit posthume plante ses personnages,...
Didier Garcia
janvier 2008
Le Matricule des Anges n°89
La Mère orpheline
de Shahnaz Bashir
2020
La verve de Manu Joseph, critique virulent du système politique indien, fait écho aux atrocités dénoncées par Shahnaz Bashir. Et Bibhouti Bhoushan Banerji évoque un monde sauvage sur le point de disparaître. Prémonitoire. Le personnage principal de Miss Laila armée jusqu’aux dents de Manu Joseph, comme son titre ne l’indique pas, est Akhila Iyer, une jeune étudiante en médecine spécialisée dans les « sketchs anthro- pologiques ». Cette dernière réalise des canulars prenant pour cible, princi- palement, « de riches marxistes, socialistes ou écologistes, quiconque, en fait, mange de la salade en Inde », dont la très célèbre Arundhati Roy. La corruption placide de la gauche intello, dénoncée sur son site philosophesmalfrats.com, est la toile de fond tristement hilarante du roman, qui se déroule en pleine...
Camille Cloarec
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214
La Vie négociable
de Luis Landero
2019
Dans son dixième roman, l’Espagnol Luis Landero relate l’histoire aussi édifiante qu’aberrante d’un égomane. Effets de miroir garantis. De moins en moins de romans surprennent par leur construction, leur architecture et les relations qu’elles entretiennent avec l’écriture. A l’instar des Villes invisibles d’Italo Calvino, certains pourtant présentent des allures prégnantes, incongrues. La structure narrative de celui-ci, autant récit de filiation qu’allégorie du ratage, est assez singulière. Elle prend la forme d’une sinusoïde. Une spirale noir argenté qui vrille les ténèbres, rougeoie, noircit, solarise. Elle interpelle le futur tout en réexhumant le passé, accélère, stagne, mêle des histoires en fuseaux, alterne soleil...
Dominique Aussenac
septembre 2019
Le Matricule des Anges n°206

Auteurs