La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Urdla

Ouvrages chroniqués

Circulaires et ordonnances
de Général de Poilloüe de Saint-Mars
2002
Le Général de Pouilloüe de Saint-Mars, délicat dieu de la guerre d’une époque pacifique, était un père attentif pour ses inactifs enfants les soldats. URDLA, en un sobre bouquin un peu trop cher, a rassemblé pour nous la production de ce « littérateur rigolo » (dixit Alphonse Allais) des années 1890. « À 20 ans, les jeunes cavaliers doivent être légers, souples, nerveux, vivaces, impressionnables, intelligents, et aussi élégants de formes que possible. Ils doivent, comme hommes, présenter les caractères du cheval de pur sang. » En bon chef de famille, Saint-Mars gère tous les aspects de...
Ludovic Bablon
mai 2003
Le Matricule des Anges n°44
De l’incision
de Boris Terk
2007
Voici un livre qui ravira tous ceux qui aiment l’éclat des hérésies et les mirages de la chair. Illustré par des reproductions de planches anatomiques de Jacques Gautier D’Agoty et par des plastinations de Gunther von Hagens, il traite de cette réalité profonde à laquelle donne accès la lame de l’anatomiste incisant la peau et l’écartant sur ce qui devrait demeurer soustrait au regard. En levant le tabou portant sur le visible, le geste transgressif du dissecteur nous place devant un corps outrageusement ouvert et nous laisse, tremblants, devant ces écorchés en habillé de nerfs, ces...
Richard Blin
septembre 2007
Le Matricule des Anges n°86
La Fille qui cherche
de Egon Bondy
2004
Sous le titre générique, deux textes. Dans le premier, une fille ivre et nue s’élance à travers la campagne tchèque, en 1972, à la recherche de l’auteur, Egon Bondy, poète de l’underground et de la dissidence. En pleine verve érotique, burlesque, alcoolisée et très enlevée, elle va vadrouiller de coucherie paysanne en fragment de diatribe antistalinienne, le tout dans une forme librement versifiée très jolie, provocante et habile : « Je ne veux pas vivre dans ce monde !!/ Je ne suis qu’une gamine/ même s’ils disent que j’ai de gros tétons/ et ma petite cramouille en deux jours de repos/...
Ludovic Bablon
septembre 2004
Le Matricule des Anges n°56
La Muette et la prune d’ente
de Annie Salager
2008
Annie Salager met ici en mots l’écume des dissonances d’une enfance qui n’aura pas connu la douceur d’un accueil maternant. Une enfance non pas présentée comme une confession avouée mais maintenue à distance par l’emploi du « elle » de la troisième personne. « Modestes aventures et autres souvenirs dubitables » d’une petite fille non désirée - « une fille au lieu d’un autre mâle sur qui régner »… Dès lors, comment vouloir quand on n’a pas été voulue ? Quand on est née mais n’est pas ? Quand la mère se résume à « une voix », qui interdit, reproche, repousse, n’encourage jamais à...
Richard Blin
juin 2008
Le Matricule des Anges n°94
Sonnets luxurieux & Chronique scandaleuse
de Claude Le Petit
2002
C’est un bel objet : derrière la couverture cartonnée et ses rayures verticales, une centaine de pages soigneusement imprimées « sur Johannot 125 g », parmi lesquelles quelques pertinentes illustrations. Claude Le Petit connut-il jamais pareil luxe ? Dans ses Sonnets luxurieux, il fait bien plutôt état du besoin et de l’errance, et s’affiche avide comme brutal. À découvrir ce poète crotté « Marcher arrogamment dessus la chrétienté », on est d’ailleurs tenté d’esquisser certains rapports lointains, vers Villon ou Rimbaud, quoique plus près il y ait bien sûr certains libertins de son temps,...
Gilles Magniont
mars 2003
Le Matricule des Anges n°43

Auteurs