La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Thierry Guinhut

Message Envoyer un message

Articles

Lumieres aveugles

de Benjamín Labatut
Double visage Le romancier chilien Benjamín Labatut confronte chimie et physique des particules à la folie, à la guerre et à la mort. Si l’on consent à ne pas être aveuglé par une laide et dissuasive couverture jaune et noire, une surprise de taille attend le lecteur de Lumières aveugles. D’abord un historique de ce poison violent qui eut la préférence d’Hitler, le cyanure. L’agent mortel avait été inventé en 1782 à partir du premier pigment synthétique moderne : le « Bleu de Prusse », couleur qui fit la splendeur de l’art de Van Gogh ou Hokusai. La même ambivalence préside aux travaux de Fritz Haber, inventant à la fois le gaz qui dévasta les tranchées et extrayant l’azote à partir de l’air, ce qui nourrit...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Le Syndrome de la dictature

de Alaa El Aswany

Portrait des régimes autoritaires

Le diagnostic édifiant d’Alaa El Aswany embrasse toutes les dictatures. Dénoncer le despotisme n’est pas chose aisée parmi le monde arabe, tant il est lié à celui religieux. En 1902, le Syrien Abd al-Rahmân al-Kawâkibî faisait ce constat dans Les Caractéristiques du despotisme et la lutte contre l’asservissement (Sindbad, 2016), avant d’être empoisonné par les agents du Sultan égyptien. C’est en cette tradition, hélas minoritaire, que s’inscrit Alaa El Aswany...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215

Et ainsi le désir me mène

de Diane Selliers (de)

Un catalogue XXL

Le parcours de Diane de Selliers, riche d’histoire de l’art et des littératures. Les grandes œuvres littéraires de l’humanité méritaient un éditeur à leur hauteur. C’est chose faite avec Diane de Selliers, qui livre avec Et ainsi le désir me mène les secrets de son parcours. Trente ans d’édition sont pris en écharpe dans une autobiographie professionnelle éclairée, « avec une passion joyeuse guidée par la seule ambition de partager mes enthousiasmes et mes découvertes,...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

La Vallee de l’Eternel Retour

de Ursula K. Le Guin

Vallée féconde

De la fantasy au roman encyclopédique : la fascinante société kesh vue par Ursula Le Guin. Polymorphe et polygraphe, telle est l’impressionnante Ursula Le Guin (1929-2018), brassant l’utopie et la dystopie avec Les Dépossédés, la science-fiction avec La Main gauche de la nuit, où règne la « précognition sur commande ». Probablement La Vallée de l’éternel retour est un roman plus proche de la fantasy, sans la puérile niaiserie qui sature le genre d’elfes et de dragons. Le roman...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Convalescences : littérature au repos

de Daniel Ménager

Convalescences : La littérature au repos

Éditeur de Ronsard en la Pléiade, spécialiste de la Renaissance et du Roman de la bibliothèque, Daniel Ménager n’a de cesse d’explorer les beautés et les interstices de la littérature. Si la maladie (pensons à Susan Sontag et à sa Maladie comme métaphore) a été bien souvent étudiée, son après – hors celui de la mort – était un parent occulté. Voici, sous une plume alerte et cultivée, les...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215