La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Thierry Guinhut

Message Envoyer un message

Articles

L' Invention du diable

de Hubert Haddad
Mémoire d'un immortel Entre fresque historique et destinée poétique, L’Invention du diable, le roman fantastique d’Hubert Haddad. Follement inactuel, Hubert Haddad (né en 1947) se coule dans l’immortelle peau d’un poète baroque, volontiers érotique et satirique : Marc Papillon de Lasphrise (1555-1599). Après avoir guerroyé, retiré en son château dévalué près d’Amboise, Papillon, dont la « couenne de preux (…) était comme un portulan des mers du sang », recueille une fillette, prétendument sa fille, qui meurt trop tôt. Il ne lui reste plus que ses livres et ses « bouts-rimés (…) en grand maréchal des muses », dont il ne cesse de peaufiner l’édition définitive. Est-ce l’effet de quelques vers : « Une plume à ma...
septembre 2022
Le Matricule des Anges n°236

La Lanterne magique. Florilèges de pensées

de Jean Paul

Des pierres à bâtir

Florilège de pensées en compagnie de Jean Paul, le Titan du romantisme allemand. Composée en 1888 par Gustav Mahler, sa première symphonie, Titan, trouve l’origine de son nom dans un roman oublié de Jean Paul Richter (1764-1825). Trop méconnu en effet est celui qui comme Jean-Jacques, pour Rousseau, se fit un prénom, tant il eut du succès, tant il fut aimé de ses contemporains : les étudiants allemands d’Heidelberg l’acclamèrent comme le plus grand auteur vivant, y...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Mon cher mari

de Rumena Bužarovska

Mon cher mari de Rumena Bužarovska

C’est à un jeu de massacre tour à tour hilarant et amer que se livre l’écrivaine macédonienne Rumena Bužarovska. Son titre, Mon cher mari, est à lire par antiphrase, tant l’ironie est à fleur de récit. Très vite, l’admiration, la passion se sont fanées. Là où la vie conjugale n’est pas semée de roses, mais d’épines, ils sont tous plus ou moins ridicules – comme le « poète », vaniteux bien...
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

Monsieur Vénus - Roman matérialiste

de Rachilde

Monsieur Vénus - Roman matérialiste de Rachilde

Avec un titre en forme d’oxymore, les bien-pensants contemporains de Rachilde, en 1884, ordonnèrent en Belgique une condamnation pour obscénité. Le volume n’ayant paru qu’allégé de passages fort érotiques, voici Monsieur Vénus, vêtu de toutes ses pages originelles, ou plus exactement mis à nu comme il se doit. Raoule de Vénérande est une héroïne paradoxale. Elle inverse les rapports...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Le Corps de l’âme

Nouveaux récits
de Ludmila Oulitskaïa

Lumière d’un passage

Misère d’ici-bas, splendeur d’au-delà : la prose de Ludmila Oulitskaïa éclaire Le Corps de l’âme. Avec un titre en forme de paradoxe, l’on ne peut s’attendre à des clichés lénifiants. Une interrogation tant charnelle que métaphysique s’inscrit au fronton de ces « nouveaux récits » au nombre d’une douzaine. « Toute cette viande, où est son âme, je vous le demande ! » crie l’un d’entre eux. Ainsi pouvons-nous jouer avec les titres : s’il y a « une mort », une « autopsie », peut-être...
juin 2022
Le Matricule des Anges n°234