La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Choses vues
La chronique de Dominique Fabre

Les articles

S'habituer à tout Au Château des Rentiers on est en pleine saison des allergies, est-ce pour cette raison qu’on croise tant de gens qui pleurent dans les rues ? Entre voisins on se consulte sur les remèdes qui marchent, on a une vraie épidémie à cause du beau temps, des plantes grimpantes et des gros marronniers du bord de l’ancienne voie ferrée. Du coup, vu le soleil, le gardien passe moins de temps à tapoter son ordi et, assis sur le petit muret devant la loge, il fume avec un air songeur et bavarde à peu près avec tous les gens du coin. Les mômes connaissent tous Thierry. Il a des souvenirs de neige...
mai 2011
Le Matricule des Anges n°123

Laisser sécher

Près de chez moi on a parfois un beau soleil couchant le long de la voie ferrée de la petite ceinture. Quand je croise mon voisin le jardinier, il se tient là derrière la grille, sur le trottoir, et constate le travail qu’ils ont à faire, la terre et lui : il a l’air bien fatigué. Les herbes folles poussent très vite, est-ce à cause d’elles qu’on a tous de plus en plus d’allergies ? Les yeux...
juillet 2010
Le Matricule des Anges n°115

D’une porte à l’autre

Je rentrais du travail. On s’est tout de suite reconnus. On n’a pas passé tant de temps que ça ensemble, mais ce serait la seule fois dans cette vie, on avait tous deux 20 ans. Elle habitait porte d’Orléans de l’autre côté du périph. Dans sa rue bien avant sa naissance Raymond Federman avait été caché dans une armoire par sa mère et de sa famille il était le seul survivant. Je l’ai su bien...
juin 2010
Le Matricule des Anges n°114

La petite vitesse

Ces derniers jours une vraie Bentley noire brillante était garée sur le boulevard des Maréchaux. Je n’étais sans doute pas le seul à guetter pour savoir qui la conduisait mais elle est repartie, une nuit. Elle est beaucoup plus classe que la limousine blanche huit places que louent les Asiatiques pour les mariages. D’abord les photos sur la dalle des Olympiades, ou au parc de Choisy, qui est...
mai 2010
Le Matricule des Anges n°113

Tant de choses à se dire

Je n’avais jamais vu un tanker d’aussi près depuis la visite scolaire du pont de Tancarville, il y a trente ans bien tapés de cela. à la médiathèque de Martigues, dos au canal : tout à coup un bateau gros comme un immeuble est venu nous frôler sans bruit dans les lumières du soir, le pont au bout pour le laisser passer fait penser à un grand héron, ou encore à d’autres ponts dans les villes...
avril 2010
Le Matricule des Anges n°112