La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Les mains dans la lutte
La chronique de Charles Robinson

Les articles

W**** Elle parle des fleurs à l’hôpital. Des blouses blanches et des attentions. Elle parle d’une aventure joyeuse et colorée. Elle parle de contrastes. Elle dit : « Je n’ai jamais eu autant de livres au pied de mon lit. Autant d’espace pour les lire. Il y en avait toujours un ou deux glissés sous les draps. Et quand une infirmière me demandait ce que j’en avais pensé, je cherchais, parce que celui-là m’avait échappé. Je ne m’en souvenais pas. » D’ailleurs, elle ne se souvient plus tellement de ce qu’elle a lu. Et ce n’est pas important. L’important, c’est cette atmosphère douce d’ailes de...
juillet 2015
Le Matricule des Anges n°165

V****

Il y a plus d’un an qu’il est en prison. Une escroquerie, montée à quatre, une affaire entre voisins. Elle dit : « Il se serait pas fait prendre, il aurait arrêté tout de suite après. Franchement, ça gênait personne. On revenait à flot, on payait des impôts. Tout le monde était gagnant. » Elle s’est fait natter les cheveux, serrés sur le crâne, tendus à tirer la peau. Elle croit que ça lui...
juin 2015
Le Matricule des Anges n°164

R****

Avec l’âge et la vue déclinante, il est gagné par le besoin de lire en extérieur. Il préfère la rue, avec une série de bancs selon les heures de la journée. Le matin, il aime la proximité des entrées de métro, il se tient à vingt mètres et observe d’un œil mouillé la presse. Il est attentif aux courses, aux corps empotés par le mauvais réveil. Il fait partie de ceux qui louent le bienfait des...
avril 2015
Le Matricule des Anges n°162

S***

Elle est la huitième membre du gang. Elle a dû attendre pour être reçue. Elle n’avait pas l’âge requis par les autres. Elle n’avait que 64 ans. Elle dit : « Nous sommes un gang de vieilles garces. » Cela pourrait claquer comme une menace, mais elle ne marche déjà plus sans canne ou sans prendre appui sur une table, un mur. Elle s’emmitoufle dans un vaste châle en polaire mauve malgré la...
octobre 2014
Le Matricule des Anges n°157

Y****

Il a le sentiment aigu d’avoir toujours lu un livre un stylo à la main et prenant des notes. Penser le livre, décrypter le monde. Il est en partie autodidacte, formé le soir, après ses journées d’apprenti à bétonner les bornes et planter des piquets. Loin d’être solitaires, ces études appartenaient à un mouvement général d’éducation populaire, où être citoyen prenait la forme d’assemblées, de...
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155