La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

RUBRIQUE Textes & images

Les articles

Wobblies

de Collectif
À nous la victoire ? Avec Wobblies, des images et des récits pour souffler sur les braises du syndicalisme révolutionnaire yankee. Format carré, édition soignée, c’est un épais ouvrage collectif qui fait l’histoire graphique et amoureuse d’un syndicat : l’IWW, à savoir Industrial Workers of the World. Depuis l’épisode inaugural de 1905 (première réunion à Chicago) jusqu’aux soubresauts de ce nouveau millénaire, se parcourt ainsi, selon une variation d’angles et de formes, pot-pourri d’hommages, d’archives et de BD underground, la geste des wobblies, ces hommes et ces femmes au drôle de nom – on s’interroge encore sur son origine –, et aux aspirations très radicales. Ils voulaient rompre avec le syndicalisme de métier...
mai 2019
Le Matricule des Anges n°203

Cendres des hommes et des bulletins

de Sergio Aquindo , Pierre Senges

Princes détrônés

Accompagné des illustrations de Sergio Aquindo, Pierre Senges reprend ses variations pour un dialogue autour d’un tableau de Bruegel. La cendre des hommes et des bulletins semble directement se répandre sur les six personnages mystérieux et difformes d’un tableau de Bruegel dont on ne sait pas grand-chose. Un titre, au moins, Les mendiants, suffisamment vague pour offrir l’interprétation comme sur un plateau. Plateau dans lequel Aquindo et Senges, l’un dessinant, l’autre écrivant, viennent piocher les mains avides, y...
octobre 2016
Le Matricule des Anges n°177

Vagabondes : Les écoles de préservation pour les jeunes filles de Cadillac, Doullens et Clermont

de Sophie Mendelsohn

Vagabondes : Les écoles de préservation pour les jeunes filles de Cadillac, Doullens et Clermont de Sophie Mendelsohn

Le projet de ce livre sur les écoles de préservation pour jeunes filles telles qu’elles existèrent entre 1929 et 1931 en France, est né lorsque L’Arachnéen préparait l’édition des Œuvres du grand penseur de l’enfance autiste, Fernand Deligny. Ce nouvel opus éclaire la façon dont l’administration pénitentiaire a répondu, avec une méticulosité obsessionnelle, à une délinquance mineure féminine,...
janvier 2016
Le Matricule des Anges n°169

AIVALI - Une histoire entre Grèce et Turquie

de , Traduction De Jean-Louis Boutefeu

Terres d’exil

Des images claires pour des destins obscurs : le Grec Soloup consacre un roman graphique à une tragédie oubliée, la Catastrophe de 1923. Certains lieux voient se succéder des événements historiques qui se font écho : si la côte turque qui fait face à la Grèce est le lieu aujourd’hui des drames de l’exil des Syriens et autres réfugiés, elle fut, en un passé mythique, celui de la Guerre de Troie et, il y a près de cent ans, une terre ensanglantée par des massacres en partie oubliés. Alors que la Grèce, alliée aux vainqueurs de...
janvier 2016
Le Matricule des Anges n°169

Pour l’amour de l’amour : Figures de l’extase

de Ernest Pignon-Ernest

Le théâtre de l’extase

De quoi jouissaient les saintes qui montraient leur âme en se dévoilant ? C’est ce secret que s’attachent à percer les dessins d’Ernest Pignon-Ernest et les textes d’André Velter. Elles se nomment Hildegarde, Angèle, Catherine, Marie ou Thérèse, toutes ces femmes souvent considérés comme folles avant d’être béatifiées. Dévorées par le désir de l’absolu, emplies de visions ou vouées à l’éperdu, ces saintes, qui ont nourri l’imaginaire des peintres et fasciné tant d’écrivains, incarnent jusqu’au sublime l’insatiable soif de ce qui est au-delà. Elles sont « de chair et...
janvier 2016
Le Matricule des Anges n°169