La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Meet

novembre 2002 | Le Matricule des Anges n°41 | par Thierry Guichard

Meet N°5

Ancrée à Saint-Nazaire, la revue de la Maison des Écrivains Étrangers et des Traducteurs fait le lien, souvent amical, entre les auteurs de tous les continents. Dans cette cinquième livraison, dirigée par l’écrivain voyageur Patrick Deville, Meet jette un pont entre Caracas et Berlin. La revue s’offre deux parties anthologiques : aux écrivains vénézuéliens répondent les poètes allemands. Les textes, présentés en bilingue, sont séparés les uns des autres par des portraits d’ours (?) signés Marylène Negro : une façon de les relier par des traits d’union. La revue avance avec une sorte de retenue, un dilettantisme discret qui refuse les grandes déclarations. Les textes s’offrent dans leur nudité comme des voix venues parfois du passé, souvent de loin. De ce numéro, on retiendra surtout l’implacable nouvelle d’Arturo Uslar Pietri, ancien ministre mort l’an dernier, la poésie simple de Yolanda Pantin (« Je connais/ de pires choses que toi/ ma victime ») ou celle, libérée, de Peter Rühmkorf (né en 1929). De cette variété ressort surtout l’idée qu’existe, au-delà des frontières, un pays commun à ceux qui écrivent. Un territoire linguistique dont cette revue serait une carte toujours changeante.

Meet N°5 -197 pages, 20
(BP 94 44602 St-Nazaire cedex 02 - Meet@claranet.fr)

Le Matricule des Anges n°41 , novembre 2002.
LMDA PDF n°41
4.00 €