La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue L’espace chinois

septembre 2009 | Le Matricule des Anges n°106 | par Dominique Aussenac

Siècle 21 N°14 (littérature chinoise contemporaine)

Le terrain vague. C’est à partir de cette figure qu’Annie Bergeret Curien, coordinatrice de ce dossier sur la littérature chinoise contemporaine de Siècle 21, a rassemblé quinze textes de treize écrivains (Han Shaogong, Li Rui, Feng Quizi, Chi Zijian, Jiang Yun…), résidant aux quatre coins de ce que certains présentent comme la plus grande démocratie du monde, Hong-Kong inclus. En milieu urbain où l’on « détruit plus que l’on ne conserve ». En milieu rural, où des villages vidés de leurs habitants ressemblent aux cités fantômes d’après la ruée vers l’or. Le terrain vague aussi comme questionnement sur le passé et forcément l’avenir. Ce monde qui bouge, transforme brutalement des cultures multi millénaires génère nostalgie, préoccupations liées à l’environnement et au respect des traditions. Les textes, trans-genres, souvent teintés de pensée bouddhiste, évoquent pour la plupart les pensées et écrits fondateurs, l’écoulement du temps, l’harmonie des paysages, suscitant une émotion contenue, elliptique. La nouvelle de Zhang Wei condense subtilement ces interrogations, et se conclut ainsi : « L’existence est semblable à un échiquier. De la première pièce qu’on avance jusqu’à l’issue du jeu, gagner ou perdre est une chose, la disposition des pièces qui restent sur l’échiquier en est une autre. » La revue propose également un hors cadre sur Hilda Doolittle, poétesse nord-américaine, un dossier sur le vin et des chroniques.

SiÈcle 21 N°14, 160 pages, 17 (2, rue Emile Deutsch de la Meurthe 75014 Paris)

L’espace chinois Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°106 , septembre 2009.
LMDA papier n°106
6.50 €
LMDA PDF n°106
4.00 €