La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel ‭04 94 80 99 64‬
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Dominique Aussenac

Message Envoyer un message

Dominique Aussenac

Articles

Bergers

de William S. Merwin
Habiter un pays Par un récit autobiographique aussi vivant que documenté sur les habitants d’un causse du Quercy, le poète américain W.S Merwin (1927-2019) démontre qu’on peut être d’ici sans y être né. Les écrivains américains de la Génération Perdue fêtèrent les lumières du Paris de l’entre-deux-guerres, Hemingway en tête. Beaucoup plus discret, deux fois prix Pulitzer de poésie (1971, 2009), chef de file du renouveau de la poésie nord-américaine d’après-guerre, William Stanley Merwin, dans les années 1950, choisit une autre voie, en s’isolant au milieu du silence, de rocs et de ruines, du côté de Gramat dans le Lot. « Là-bas il n’y a que des pierres. C’est le causse perdu. » Il en fera « l’autre pôle » de sa vie. L’auteur des Cantos, Ezra Pound, en l’initiant à la lyrique des...
janvier 2024
Le Matricule des Anges n°249

Terre, mère noire

de Kristian Novak

Des mythes à la lettre

Dans un roman sombre, cruel, à l’humour acide, Kristian Novak dénude une enfance chaotique à l’aube de la balkanisation de la Yougoslavie. Qui n’a jamais souhaité la disparition de quelqu’un ? C’est même un comportement normal, œdipien quand il s’agit du père pour un garçon. De là à ce que Matija en assume la disparition et celle de tous les suicides étranges qui frappent le roman ? Pourquoi tant de fadaises débitées aux enfants ? Devrait-on leur dire la vérité ? Que la vie, si belle soit-elle, a bien une date de péremption et...
janvier 2024
Le Matricule des Anges n°249

Au bon vieux temps de Dieu

de Sebastian Barry

Déni d’innocence

Pour son onzième roman, l’irlandais Sebastian Barry enquête autour d’un vieux policier sur fond de pratiques pédophiles institutionnelles. Fantomatique, mélancolique, sidérant. Comme un saumon, Sebastian Barry aime à remonter les mémoires jusqu’à leurs sources, mêlant sa propre histoire familiale aux événements de ce monde, pour y révéler de terribles secrets enfouis. Possédant des talents de conteur hors pair, le natif de Dublin, en 1955, érige des récits cathédrales, aux constructions complexes faites d’incessants allers et retours dans l’espace et le temps (les...
novembre 2023
Le Matricule des Anges n°248

Le Violon d’Adrien

de Gary Victor

Perle des Antilles ?

En exil dans son propre pays, Gary Victor témoigne, en Buster Keaton créole, sa solidarité au roman pour dénoncer et résister à l’effroi. Pays maudit rime avec Haïti. Après les colonisations, la flibuste, l’esclavage, les dictatures, la corruption, les séismes, les épidémies, la Première République noire est aujourd’hui un État à la dérive, gangrené par les gangs qui s’y affrontent. « C’est un pays failli. La réalité déborde dans la fiction. Et en pays failli, on se bat pour survivre. Car il n’y a plus les uns et les autres,...
novembre 2023
Le Matricule des Anges n°248

Impossibles adieux

de Han Kang

L’esprit des os

Dans un roman vaporeux, grave et blanc comme neige, l’écrivaine Sud-Coréenne Han Kang exhume des massacres « oubliés ». Combien de morts, un génocide ? Qu’est-ce qui le justifie ? Au nom du communisme, les Khmers rouges massacrèrent à tout-va. Et au nom de l’anticommunisme avec le soutien économique et militaire des États-Unis ? Au fond d’une péninsule, la Corée du Sud constitue un dernier rempart face à des voisins contagieux et belliqueux : Japon, Chine, URSS, Corée du Nord. Depuis la fin de la Seconde...
octobre 2023
Le Matricule des Anges n°247