La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Dominique Aussenac

Message Envoyer un message

Dominique Aussenac

Articles

Jukeboxes

de Claude Pélieu
Clochard céleste ? Claude Pélieu, poète et plasticien, a traversé avec fulgurance et passion la planète Beat. La France mit plus d’une décennie à considérer les poètes et écrivains de la Beat Generation, accueillant avec hostilité ces jeunes blancs-becs dépenaillés, drogués, efféminés… L’éditrice Paule Thévenin n’hésite pas en 1966 dans la revue Tel Quel à stigmatiser chez eux « la folie fabriquée, de préférence hurlante, le goût du sadisme, l’idéalisation de la force (culte à peine déguisé d’Hitler), la résurgence de la religion au niveau d’un phantasme frelaté » et à les accuser de confondre « poème et hurlement ». Pourtant c’est à Paris que ce groupe d’amis composé de Jack Kerouac, Allen...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

Une république lumineuse

de Andrés Barba

Quand le Barba rit…

Entre mythe vérolé de l’innocence infantile et violence de nos sociétés, s’ébroue le nouveau roman d’Andrés Barba. Pernicieux, somptueux. Qu’une société soit effrayée par ses propres enfants n’augure rien de bon ! Les États-Unis ont découvert dans les années 70, du Flower Power au meurtre de l’actrice Sharon Tate par la secte de Charles Manson, que la jeunesse pouvait mettre cul par-dessus tête les valeurs fondatrices d’une nation. Sortirent une flopée de films d’horreur où les enfants possédés ou pas incarnaient les forces du...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

Autoportrait en nature morte

de Jean-Paul Iommi-Amunategui

Une vie (en) trompe-l’œil

Retiré du monde, Jean-Paul Iommi-Amunatégui nous convie dans sa chambre noire, mélancolique et érudite. Que retenir d’une vie ? Des hauts, des bas ? Tout un slalom machinal entre des ombres comme le clamait Léo Ferré ? Né au Chili en 1947 d’un père poète et universitaire, et d’une mère, Xiména, d’une grande beauté, immortalisée par Man Ray et qui partagea la vie d’un autre poète, Vicente Huidobro, Jean-Paul Iommi-Amunatégui enchaîna les allers-retours entre Santiago et Paris avant de s’y...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Après le monde

de Antoinette Rychner

Peu importe où nous sommes

de Antoinette Rychner

Pièces de guerre en Suisse

de Antoinette Rychner

Révolte helvète

En trois ouvrages lucides, amers, rebelles, Antoinette Rychner interroge notre responsabilité à habiter le monde. Un premier ouvrage estomaque souvent. Ainsi Le Prix (Buchet-Chastel, 2015), entre imaginaire surréaliste et réalité triviale, évoque la quête de reconnaissance effrénée d’un sculpteur qui, à partir de matières organiques tirées de son nombril, enfante des créatures étranges, des Ropfs. Au bord de la folie, il ne cesse de se poser des questions sur son travail de création, sa famille et sa...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Serranas / Sérannes

de Sylvan Chabaud

Serranas, de Silvan Chabaud

La montagne est imprévisible ! Attire, magnétise, cache, lie, sauve, inquiète, détruit… Les quinze nouvelles bilingues qui composent ce recueil proposent autant d’aires d’envol, d’élévation que de cols, de passages, de mains tendues. Son titre fait référence à cette barrière qui clôt le Massif central et le Larzac et culmine à 900 mètres d’altitude au-dessus de la plaine littorale...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213