La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Bordeline

novembre 2010 | Le Matricule des Anges n°118

Gruppen N 01

Dans son poème « Correspondances », Baudelaire avait déjà saisi la nécessité de retranscrire « l’expansion des choses infinies ». Et avec elle, ces « longs échos qui de loin se confondent ». C’est ainsi qu’on pourrait définir la ligne éditoriale de la nouvelle revue transdisciplinaire Gruppen. Le sommaire parle en ce sens : le lecteur est, pêle-mêle, amené à y lire un entretien sur l’écriture Laban qui sert de base aux chorégraphes et aux danseurs – le tout accompagné de plans et d’explications. Ailleurs, il pourra s’époumoner devant le deuxième volume du manuel du petit bergsonien – sorte de pastiche hilarant aux allures de roman-photo. Seulement, il en va ici comme dans le « Guide du Badiou » : si le ton se veut humoristique, la teneur intellectuelle des contributions est garantie. En une quinzaine de pages, Sébastien Miravete abordera ainsi la question du devenir ontologique chez Badiou, la subversion du concept heideggerien de « Da-Sein », la théologie négative. En dédramatisant la philosophie, les auteurs de Gruppen réussissent à emmener le lecteur plus loin que ne le feraient certains ouvrages spécialisés. Après, il reste encore, dans un souci d’interaction, à résoudre les équations et autres mots fléchés. On prendra enfin un plaisir certain à lire les textes du très prolifique Serge Pey, ainsi que ceux de Marc Sastre et Laurent Jarfer, dont les « Lettres à Vincent Van-Gogh » évoquent une série d’hallucinations poétiques souvent à la lisière de l’expressionnisme.

Benoît Legemble

Gruppen N°1
176 pages, 14,50
131, boulevard de Grenelle, 75015 Paris

Bordeline
Le Matricule des Anges n°118 , novembre 2010.
LMDA PDF n°118
4.00 €