La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Fartlek

juillet 2020 | Le Matricule des Anges n°215 | par Laurence Cazaux

La méthode Fartlek est une technique d’entraînement sportif qui alterne des phases de sprint avec des phases plus calmes. La pièce d’Anne-Christine Tinel met en jeu des adolescents de la section sport-études, natation. Des jeunes entraînés pour faire partie de l’élite sportive. Avec toute l’arrogance que cela comporte. « On sera champions. Qu’on ne vienne pas nous enquiquiner avec ce genre d’obligations mineures comme l’application dans “toutes” les matières, car pour nous, tout ne se vaut pas. À nos yeux, il y a ce qui compte, le reste on vide la corbeille. (…) Arrêtez de nous brouter avec le code de la politesse et les règles de vie scolaire. »
Il faut donc être le plus fort pour exister. Et Thomas, un jeune timide, pas encore sorti de l’emprise maternelle, se sent invisible aux yeux de Lou, la reine de la classe, première en tout. Lou a envie de jouer avec Thomas. Elle veut le faire dérailler. « Envie qu’il explose sa petite gueule de doux et que de là-dessous surgisse Dark Vador ». Alors, pendant un transport scolaire, Thomas insulte une professeure. Le chauffeur exige des excuses. La situation s’envenime. L’auteure établit un parallèle entre le culte de la performance et ce qui se passe dans le bus. Comment les jeunes ont surfé sur la colère du chauffeur pour se sentir tout puissants. Il y a une description très précise du mécanisme de la violence, de la logique de la meute et de l’envie de domination. Anne-Christine Tinel n’épargne ni Lou, ni Thomas, ni le chauffeur. La seule séquence où les masques tombent est provoquée par l’enseignante insultée. Fartlek met en jeu deux chœurs faiseurs d’histoire, le chœur des adolescents et celui des adultes, d’où surgissent les personnages. Cette forme ludique souligne le rythme rapide de la pièce, où le temps se dilate, à l’image d’une course dans un bassin. Un texte en apnée.

L. C.

Fartlek, d’Anne-Christine Tinel
Koïné éditions, 90 pages, 12

Le Matricule des Anges n°215 , juillet 2020.
LMDA papier n°215
6.50 €
LMDA PDF n°215
4.00 €