La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Albertine Sarrazin

Albertine Sarrazin
Albertine Sarrazin
Albertine Sarrazin

A propos

Un être de fuite Albertine Sarrazin, plus souvent emprisonnée que fugitive, a pourtant su inventer une écriture en liberté, réenchanter sa vie fatale, dans une œuvre d’une diversité profuse où parle une voix inimitable. L’on trouvait souvent, durant les années 70 et 80, dans les bibliothèques familiales même les plus modestes, un duo féminin (d)étonnant : Albertine Sarrazin et Gabrielle Russier. Il pouvait arriver qu’on les confonde : l’une et l’autre étaient passées par la prison et apparaissaient comme des figures à la fois passionnées et tragiques, orgueilleuses victimes d’une société qui les avait rejetées sur ses marges. L’une et l’autre avaient également été incarnées à l’écran, par des actrices alors emblématiques, elles aussi, d’une certaine féminité : Marlène Jobert avait interprété Albertine...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Dans les pas d’Albertine Sarrazin

C’était en…1969 ! Avant que la très laide tour Montparnasse fût édifiée, il y avait une gare et, tout autour, un dédale de ruelles et de hangars. C’est là que Coluche répétait avec la petite troupe qu’il avait formée. Il cherchait une comédienne pour remplacer Claire Nadeau qui avait joué dans son spectacle Thérèse est triste. On m’avait engagée parce que je savais chanter. J’avais mis sous...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Bientôt, bientôt

Tu es née en marge du grand cahier et tu as vécu dans une faille. L’identité est affaire complexe : la prison t’était familière au point d’être une seconde peau, mais elle n’était pas toi. Et tes lecteurs savent à quel point tu as lutté pour t’en détacher tout en la faisant tienne. Cette lutte, chez toi, pourrait s’appeler littérature ou poésie. La prison a été matière parce que tout fait...
juillet 2022
Le Matricule des Anges n°235

Ouvrages chroniqués

Le Times, journal de prison 1959
de Albertine Sarrazin
2013
Quel contraste saisissant ! Les textes du Times diffusent une lumière rayonnante, sereine, toute scintillante de maturité et de bonheur. Une lumière de Noël. On en oublierait presque qu’il s’agit d’un journal de prison écrit de décembre 1958 à novembre 1959 par une jeune femme de 20 ans (1937-1967) à la vie déjà très marquée par la mouise et l’aventure. En 1955, Albertine Sarrazin prend sept ans de taule pour le braquage d’une boutique à Paris. Une vendeuse est blessée par balle. En 1957, la fille de l’assistance publique s’évade et se brise l’astragale. Recueillie par un malfrat, Julien...
Dominique Aussenac
janvier 2014
Le Matricule des Anges n°149
L' Astragale
de Albertine Sarrazin
2011
Pour s’évader de la prison dans laquelle elle purgeait sa peine, Anne saute d’un rempart haut de dix mètres. À l’arrivée, elle se casse l’astragale. C’est le début de ce roman. Quelques minutes plus tard, elle se retrouve sur une route à attendre que le hasard fasse passer une voiture. Et le hasard fait drôlement bien les choses. Le premier automobiliste, c’est Julien. Il va la secourir, lui fournir des planques, un peu d’oseille, et devenir son amant. Ce rôle de sauveur, il peut le jouer sans effort : lui aussi il a passé quelques heures « en centrale » (et dans les dernières pages du...
Didier Garcia
mars 2011
Le Matricule des Anges n°121
Nouvelles de prison
de Albertine Sarrazin
2019
Quelle vie de mistoufle ! Albertine Sarrazin, abandonnée à sa naissance en 1937, violée à 11 ans, envoyée en maison de correction par son père adoptif, fugueuse, prostituée, braqueuse, évadée, recondamnée, dix ans de prison… Et pourtant quel talent ! Quelle fraîcheur ! Albertine Sarrazin, un souffle, une écriture vive, innovante mâtinée d’argot, d’anglicismes, de langage châtié. Une voix singulière, émancipatrice. Elle écrivit la majorité de ses douze ouvrages en cellule. Connut un succès fulgurant avec ses romans La Cavale et L’Astragale. Ces Nouvelles de prison sont plus inégales. Trois...
Dominique Aussenac
juin 2019
Le Matricule des Anges n°204