La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Claudine Galea

Ouvrages chroniqués

FAKE
de Claudine Galea
2019
FAKE est une pièce-partition de Claudine Galea autour des jeux de l’amour, de l’amitié et des réseaux sociaux. FAKE est une pièce pour deux personnages, LAM comme L’AMoureuse et M.A comme meilleure amie (ça se prononce éma), plus une voix, la voix du garçon. FAKE met en jeu deux espaces sur scène, la chambre de LAM, en désordre avec des vêtements et du maquillage qui traînent et la chambre de M.A très bien rangée au contraire, avec la présence de livres et de photographies. Plus un espace de projection important pour nous plonger au cœur des réseaux sociaux. Une partie du texte est projetée sur les murs, dans la chambre de chaque fille ou dans les deux. Pour évoquer les échanges écrits via les...
Laurence Cazaux
octobre 2019
Le Matricule des Anges n°207
Itinéraire d’auteur N°10 : Jean Cagnard Entretien avec Claudine Galea
de Claudine Galea
2007
L’Entonnoir de Jean Cagnard est une fable sur la précarité où le vent fait tomber les bras comme les branches. Léger et tragique. Le héros de l’histoire s’appelle Précair. Il se nomme donc comme le sujet de la fable : la glissade dans la précarité. Scène un : Précair s’assied sur un banc à côté d’un arbre, une grosse branche tombe de l’arbre. Sensation de froid. Scène deux, le même personnage s’installe sur un autre banc sous un autre arbre. Inquiet il regarde l’arbre, mais c’est un de ses bras qui va tomber. Nous sommes dans du théâtre de marionnettes. Toutes les cruautés sont permises parce qu’en même temps qu’elles sont commises, il y a la mise en distance nécessaire pour pouvoir les recevoir autrement. La...
Laurence Cazaux
janvier 2008
Le Matricule des Anges n°89
Philippe Dorin Un itinéraire
de Claudine Galea
2006
Né en 1956, Philippe Dorin écrit des pièces pour les enfants depuis vingt ans. En 1997, il fonde avec Sylviane Fortuny la compagnie Pour ainsi dire afin de donner une suite théâtrale à des recherches menées en atelier avec des enfants depuis 1994, autour de l’écriture et des arts plastiques. Le texte et la création d’espaces poétiques forts sont la base de leur travail. Philippe Dorin réalise régulièrement des résidences singulières d’écriture, comme le fait d’installer son bureau pendant un mois dans une salle de classe de CM2 dans le XIe arrondissement de Paris, ou encore de mener tout...
juin 2006
Le Matricule des Anges n°74
Je reviens de loin
de Claudine Galea
2003
Par tout un jeu d’apparition et de disparition, Claudine Galea brouille les pistes qui mènent à Camille, une femme qui revient de loin…. Claudine Galea a déjà écrit plusieurs textes pour le théâtre (Les Chants du silence rouge, À demain cette nuit, L’Orélie) et un premier roman, Jusqu’aux os (Le Rouergue). Avant le début de sa nouvelle pièce, Je reviens de loin, elle avertit le lecteur de ne surtout pas chercher à être rationnel : « Les séquences de Je reviens de loin se distribuent dans une structure non chronologique et selon des modes narratifs différents. Leur ordre de succession sur la page respecte l’idée d’une progression de l’histoire par une logique qui tient plus de l’inconscient et de l’imaginaire que de la...
Laurence Cazaux
février 2004
Le Matricule des Anges n°50