La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Emmanuel Bove

A propos

Un cœur à l'étroit Observateur perspicace et sarcastique des vies dépossédées, Emmanuel Bove (1898-1945) est bien encore notre contemporain : lire ses romans, c’est côtoyer, entre la sympathie et la pitié, une humanité décalée, nos semblables, nos frères. En 1924 paraît un curieux ouvrage, indéfinissable : Mes amis d’Emmanuel Bove est-il un recueil de nouvelles que relie la présence fantomatique du personnage principal ou un court roman retraçant quelques jours et quelques rencontres dans la vie du terne Victor Bâton ? Songeons qu’alors paraissent, en cette même année, le premier Manifeste du surréalisme de Breton et, quelques mois plus tard, les Faux-Monnayeurs de Gide. Bove arpente, apparemment, des chemins plus modestes, moins révolutionnaires : nous suivons pas à pas, au long de cette petite centaine de pages, les trajets parisiens et...
juillet 2013
Le Matricule des Anges n°145
« À mesure que l’été avançait, le vide se faisait autour des Aftalion » J’apprends que la ville d’Arras, construite sur d’anciennes carrières, appelle des « boves » les galeries souterraines qui relient les caves. La coïncidence est heureuse. L’architecture minimaliste de ses romans, Bove la construit sur des caves dont le vide détermine tout. Si le texte procède à pas comptés, sans le moindre gaspillage, s’il ne se permet aucun lyrisme, s’il ne se laisse pas...
juillet 2013
Le Matricule des Anges n°145

Direction Bécon-les-Bruyères ?

Emmanuel Bove publia en 1927 un petit livre, Bécon-les-Bruyères, dans une élégante collection, « Portraits de la France », avec un clocher et un coq en couverture, aux éditions Emile-Paul frères. La collection accueillerait, entre autres, au fil des années, un « Rouen » d’André Maurois, « Brest » par Pierre Mac Orlan, « Bordeaux » de François Mauriac. En somme, ces livres devaient être une...
juillet 2013
Le Matricule des Anges n°145

Ouvrages chroniqués

Mes amis
de Emmanuel Bove
2015
Dans Mes Amis, Emmanuel Bove raconte, sans le moindre artifice, la quête éperdue de l’amitié d’un jeune trentenaire. Il y a des êtres humains envers qui la vie se montre particulièrement prodigue, leur accordant tout, et souvent bien au-delà de ce qu’il est raisonnable d’espérer ; il en est d’autres à qui elle refuse tout, jusqu’aux plaisirs les plus simples, sans que l’on sache très bien pourquoi. L’antihéros de ce roman, dont il est aussi le narrateur, est bien de ces derniers. Victor Bâton (c’est son nom, taillé ni pour la gloire ni pour le feu des projecteurs) est un traîne-misère, un pensionné de guerre qui n’aspire pas à travailler, et qui, le soir venu, n’a même pas le courage de se brosser les...
Didier Garcia
mars 2016
Le Matricule des Anges n°171
Emmanuel Bove, la vie comme une ombre
de Emmanuel Bove
Dix-sept ans d’enquêtes et d’interviexs ont permis la publication de la première biographie d’un homme discret : Emmanuel Bove. Dix-sept ans pour réhabiliter l’oeuvre d’un écrivain longtemps. Dans le Dictionnaire des littératures de langue française en trois tomes de Bordas (1984) entre Bout du banc et Bovelles, il n’y a rien. Emmanuel Bove, il y a 10 ans, ne faisait guère partie de l’histoire littéraire. C’est de cette injustice-là, répétée mainte fois, que se sont nourris Raymond Cousse et Jean-Luc Bitton pour réaliser la première biographie d’un écrivain né au crépuscule du 19e siècle. Emmanuel Bove, la vie comme une ombre (Ed. Castor astral) s’est bâti autour de témoignages, de documents retrouvés et de citations des romans autobiographiques de l’écrivain. Œuvre...
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°6