La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur François Beaune

A propos

Collecteur d'histoires Venu à l’écriture pour s’écarter du monde, c’est par l’écriture que François Beaune s’y plonge pleinement. En allant à la rencontre des autres, micro en main, il s’offre un corpus immense d’histoires sur lesquelles poser une écriture en mouvement. Et atteindre le collectif. Un exégèse de la fin du troisième millénaire déterminera peut-être un jour ceux qui parmi les différents « je » qui mènent la narration de ses livres se rapportent directement à François Beaune et lesquels à d’autres personnes rencontrées au cours de sa vie. Pour l’heure, on peut mettre le nez dans La Lune dans le puits, sous-titré « histoires vraies de Méditerranée » en quête des « je » en italique, qui, contrat de véracité oblige, donnent quelques fragments biographiques de l’auteur d’Une vie de Gérard en Occident. Pour le reste, le romancier est avare de confessions, pour ce qui...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Super nana

Venue de Marseille dans la capitale pour propulser sa carrière de comédienne vers les sommets de la gloire, Gwenn une « Bretonne de Martigues », la trentaine sexy, se retrouve vendeuse dans un sex-shop de Pigalle. Une scène de théâtre comme une autre, à ceci près que s’y produisent d’étranges personnages dont le cinéma permanent tient plus de la cour des miracles que de la Metro Goldwyn...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Dire l’autre et dire « je »

En neuf livres, François Beaune a jeté les fondations d’une œuvre sans limite, construite sur les témoignages de figures croisées au fil du temps. Une manière d’habiter l’autre. Si ses deux premiers romans Un homme louche et Un ange noir faisaient la part belle à la fiction quand bien même ses personnages étaient l’émanation de personnes réelles, l’œuvre romanesque de François Beaune s’est affranchie avec Une vie de Gérard en Occident et surtout Omar et Greg des artifices narratifs. Reconstructions littéraires de vies réelles, ses livres font voir bien plus que des...
septembre 2020
Le Matricule des Anges n°216

Ouvrages chroniqués

Une vie de Gérard en Occident
de François Beaune
2017
Et si les clichés n’existaient que dans nos têtes ? Et si tout était plus drôle, grave et complexe que prévu ? C’est ce que semble demander François Beaune avec sa Vie de Gérard en Occident, assemblage de témoignages vendéens de « Monsieur Tout le monde » pour élaborer une fiction-documentaire frappante de fraîcheur – digne continuation de celle qu’il esquissait déjà avec La Lune dans le puits, des histoires vraies de la Méditerranée en 2013. Dans la bourgade imaginaire de Saint-Jean-des-Oies (que l’on rapprochera sans mal d’un Saint-Jean-de-Monts en hiver), Gérard Airaudeau,...
Blandine Rinkel
mars 2017
Le Matricule des Anges n°181
Un homme louche
de François Beaune
2009
Dans ce premier roman drôle et noir, journal de la bêtise ordinaire, François Beaune nous convie à partager l’étrange familiarité du louche. Ce premier roman a pourtant tout pour déplaire : une forme a priori nombriliste et auto-flagellante, celle du journal, et un narrateur non dénué de narcissisme, convaincu d’avoir des « superpouvoirs ». Dont celui de lire dans la tête de son écervelée de sœur, à la « psyché mort-née », fascinée par le monde aquatique, notamment en la personne de sa pieuvre domestique. Il est considéré par ses profs comme un « débile gênant » et se consacre en secret à une « triple étude sur la famille, l’adolescence féminine et les salles d’attente ». Construit en deux parties, deux cahiers tenus à une...
Chloé Brendlé
septembre 2009
Le Matricule des Anges n°106