La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Grisélidis Réal

Ouvrages chroniqués

Suis-je encore vivante ?
de Grisélidis Réal
2008
Journal d’une prisonnière insoumise, Suis-je encore vivante ? de Grisélidis Réal dévoile la beauté lyrique d’une femme lucide. Si Le Noir est une couleur (Folio, 2007), récit chronologiquement antérieur à Suis-je encore vivante ?, relate le quotidien d’une prostituée à la fois libre et soumise à l’impératif de survie, il évoque aussi son dénouement fatal. Le 2 janvier 1963, Ronald Rodwell est arrêté pour stupéfiants puis enfermé à la prison militaire américaine de Dachau. Contre les conseils de son amant, Grisélidis Réal cache chez elle un reste de drogue dans une sacoche de toilette. Un lundi, son « dernier lundi », suite à une trahison, deux flics font irruption et découvrent ces quelques grammes de marijuana....
Jérôme Goude
novembre 2008
Le Matricule des Anges n°98
Carnet de bal d’une courtisane
de Grisélidis Réal
2005
Grisélidis Réal ou l’écriture au ventre. Entre célébration et vertige, l’odyssée allemande d’une courtisane au grand cœur. Racontée par elle-même, sur un ton proche de la poésie à l’état sauvage. On ne naît pas ce que l’on est, on le devient au fil d’une alchimie singulière mêlant, par-delà le Bien et le Mal, les influences du milieu, des rencontres et de la nécessité. Chaque individu est l’œuvre d’un certain déterminisme, le résultat du jeu combiné de tropismes plus ou moins irrésistibles et de forces aveugles, le fruit de circonstances et de hasards. Pas évident, dès lors, d’évoquer le libre arbitre de l’homme quand c’est la seule volonté qui est libre, pas ce qui nous conditionne et nous structure. Et quand c’est autour de notre part maudite que se cristallise l’essentiel...
Richard Blin
avril 2005
Le Matricule des Anges n°62
Le Noir est une couleur
de Grisélidis Réal
2005
Grisélidis Réal ou l’écriture au ventre. Entre célébration et vertige, l’odyssée allemande d’une courtisane au grand cœur. Racontée par elle-même, sur un ton proche de la poésie à l’état sauvage. On ne naît pas ce que l’on est, on le devient au fil d’une alchimie singulière mêlant, par-delà le Bien et le Mal, les influences du milieu, des rencontres et de la nécessité. Chaque individu est l’œuvre d’un certain déterminisme, le résultat du jeu combiné de tropismes plus ou moins irrésistibles et de forces aveugles, le fruit de circonstances et de hasards. Pas évident, dès lors, d’évoquer le libre arbitre de l’homme quand c’est la seule volonté qui est libre, pas ce qui nous conditionne et nous structure. Et quand c’est autour de notre part maudite que se cristallise l’essentiel...
Richard Blin
avril 2005
Le Matricule des Anges n°62