La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Hanif Kureishi

Ouvrages chroniqués

Quelque chose à te dire
de Hanif Kureishi
2008
Quand l’Angleterre se penche sur ses mœurs et les arcanes du plaisir, c’est jouissif, décadent, truffé d’humour. Ian McEwan et Hanif Kureishi éclairent chacun d’un regard aigu le chaos des désirs et leur lente conquête par Albion ces quarante dernières années. Ian McEwan et Hanif Kureishi ont en commun d’être à peu près du même âge - le premier est né en 1948, le second en 1954. Tous deux sont couronnés dans leur pays par de multiples distinctions. A priori, la comparaison s’arrête là. Les romans de l’anglo-indien Kureishi, empreints d’un ton rabelaisien et truculent – il a débuté comme scénariste, My beautiful Laundrette lui offrit un départ en trombe – ont peu à voir avec les univers sombres des mécanismes de la perversion décelés par McEwan. Tous deux explorent pourtant souvent les mêmes parcelles de nos obsessions, sarclant le terreau du...
Lucie Clair
octobre 2008
Le Matricule des Anges n°97
Contre son coeur
de Hanif Kureishi
2007
De Bombay à Bromlay, Hanif Kureishi évoque longuement celui qui se rêvait écrivain. Un hommage touchant, tout en nuances, et plus encore. Ce livre n’était pas prévu. À l’origine, Hanif Kureishi projetait d’écrire sur ses lectures de jeunesse. Au lieu de ce qui eût pu être une anthologie commentée, c’est de son père qu’il nous entretient. Il doit ce changement de programme à la découverte d’un manuscrit abandonné, le dernier qu’ait signé son père, lui aussi écrivain. À 50 ans, Kureishi prend prétexte de cette trouvaille imprévue pour se mesurer à la figure paternelle : « Il faut avoir atteint l’âge mur pour se mettre en quête de ses parents, et pour moi, il s’agit maintenant de trouver la place que j’occupe dans l’histoire...
Anthony Dufraisse
avril 2007
Le Matricule des Anges n°82
La Lune en plein jour
de Hanif Kureishi
2002
Quelles forces poussent donc ces personnages en perdition, funambules adeptes de psychotropes et/ou légèrement névropathes, post-adolescents, à s’engluer ainsi dans l’existence ? Au fil des dix nouvelles de ce recueil publié par Kureishi, par ailleurs scénariste (pour Stephen Frears notamment) et romancier (Le Bouddha de banlieue), les réponses varient. Peu, trop peu. Si son talent consommé à brosser des profils psychologiques, à mettre en situation ses personnages (les hommes lâches et cyniques, égocentriques et indécis, en transit entre deux vies, deux femmes) irradient ses textes, il...
Bertrand Serra
septembre 2002
Le Matricule des Anges n°40
Intimité
de Hanif Kureishi
Ce soir, la cause est entendue : il ne veut plus de Susan, cette femme « dont il sait presque tout ». Après six années de vie commune, quelques mensonges, par bonté, deux fils à élever (trois et cinq ans) qu’il adore, le narrateur, à bout de souffle, prépare son départ, conscient que le désir a déserté la maison. Une dernière nuit à contempler seul cette rupture, à solder pour de bon cette union, consentie pour « nous frustrer et nous punir mutuellement ». Ce livre, personnel du propre aveu de Hanif Kureishi, écrivain-scénariste anglais d’origine pakistanaise, est moins une réflexion...
Philippe Savary
septembre 1998
Le Matricule des Anges n°24
Black Album
de Hanif Kureishi
Etonnante et dérangeante, cette aventure qui se déroule au cœur de Londres. Son personnage principal est un Pakistanais, Shahid, âgé d’une vingtaine d’années. Cet étudiant, grand fan de rock et de littérature, mène une vie de potache des plus ordinaires, jusqu’au jour où il fait une drôle de rencontre dans sa cité universitaire. Dès lors, rien ne sera plus comme avant. Shahid est entraîné dans une sorte de spirale, un terrain glissant qui mène à un monde où l’on s’enferme, où l’on s’enferre : celui de l’intégrisme. Car l’homme que vient de rencontrer le doux Shahid a une autre perception...
Hubert Delobette
janvier 1998
Le Matricule des Anges n°22
Des bleus à l’amour
de Hanif Kureishi
Invité à dîner chez les parents de sa belle pour la première fois, un homme reste coincé aux W.C. toute la soirée parce que « la merde monstrueuse » qu’il vient d’y déposer surnage obstinément. A grands coups d’eau, de balayette et finalement avec les mains, l’homme bataille avec ses déjections en même que lui reviennent en mémoire tous ses démons passés. Absurdement grotesque, ce Conte de l’étron ravit le lecteur et ferait à coup sûr la joie des psychanalystes. Dans le même genre, Les Mouches -sinistre allégorie du pourrissement des rapports amoureux- dépasse nos cauchemards les plus...
Maïa Bouteillet
juin 1998
Le Matricule des Anges n°23