La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Hans Henny Jahnn

A propos

À vau-l'eau Ce roman de l’inclassable Hans Henny Jahnn plonge le lecteur dans une étrange expédition, jusqu’au naufrage de la raison. Premier volet de l’immense trilogie Fleuve sans rives (gonflée par cette masse romanesque que sont les deux Cahiers de Gustav Anias Horn), Le Navire de bois a été conçu comme un tout autonome. C’est donc dans un roman indépendant que le lecteur s’embarquera sur ce radeau de la méduse, dissimulé sous les allures plus flatteuses d’un grand trois-mâts. Dès le départ, Hans Henny Jahnn (1894-1959) s’emploie à rendre ce navire non pas seulement singulier, mais véritablement inquiétant. À peine s’est-il extrait du brouillard qu’il apparaît comme « Quelque chose d’irrationnel, de presque...
mai 2008
Le Matricule des Anges n°93

Un monde tombé de haut

De la richesse de sa langue à la question religieuse, tentative de décryptage par son traducteur René Radrizzani de l’œuvre de Hans Henny Jahnn, homme-animal et génial créateur. C’est à René Radrizzani et à sa femme Huguette que l’on doit la découverte en France de l’œuvre de Jahnn. Au total, près de dix ans de travail. Traducteur d’August Stramm, Otto Nebel, Georg Kaiser, Alfred Döblin, ce spécialiste de l’expressionnisme allemand fut également le maître d’œuvre de l’édition intégrale du fameux Manuscrit trouvé à Saragosse de Jan Potocki (José Corti, 1989). René...
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31

Ouvrages chroniqués

Les Cahiers de Gustav Anias Horn T2
de Hans Henny Jahnn
2000
Avec la sortie du tome II des Cahiers de Gustav Anias Horn, José Corti achève la traduction de l’œuvre de l’écrivain allemand Hans Henny Jahnn (1894-1959), monumental chant polyphonique à la beauté rageuse et ensorcelante. J’ai la faculté de vivre entièrement dans un monde imaginaire (…) C’est à la fois ma force et ma plus grande faiblesse. (…) À l’instant où je me couche, une vie complètement nouvelle commence : une suite anarchique d’images et de pensées sur lesquelles je n’ai aucun contrôle et qui se prolonge dans des rêves débridés.«  En novembre 1959, l’Europe perdait en la personne de Hans Henny Jahnn l’un des plus grands prosateurs du XXe siècle, figure atypique et prométhéenne de l’expressionnisme allemand. Quelques mois plus tôt, à Hambourg, sa ville natale, perché sur le balcon de l’hôtel de...
Philippe Savary
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31
Entretiens avec Hans Henny Jahnn
de Hans Henny Jahnn
En publiant l’autobiographie sous forme d’entretiens et le premier roman d’Hans Henny Jahnn, les éditions José Corti poursuivent l’exhumation d’un grand écrivain. Les écrivains ont des manies. L’une d’elles consiste souvent à recourir à l’exagération voire au mensonge lorsqu’il s’agit de raconter leur vie. Pour un romancier dont le métier est de mettre en perspective son imagination, le péché est bien tentant. On pourrait ainsi classer ces « déviances » selon deux origines : le mensonge par jeu (pour flouer le lecteur) et le mensonge par omission (entreprise de recréation). L’autobiographie de Hans Henny Jahnn procède de la seconde catégorie. Cet auteur allemand expressionniste (1894-1959) que les éditions José Corti entreprennent de faire...
Philippe Savary
novembre 1995
Le Matricule des Anges n°14
Perrudja
de Hans Henny Jahnn
En publiant l’autobiographie sous forme d’entretiens et le premier roman d’Hans Henny Jahnn, les éditions José Corti poursuivent l’exhumation d’un grand écrivain. Les écrivains ont des manies. L’une d’elles consiste souvent à recourir à l’exagération voire au mensonge lorsqu’il s’agit de raconter leur vie. Pour un romancier dont le métier est de mettre en perspective son imagination, le péché est bien tentant. On pourrait ainsi classer ces « déviances » selon deux origines : le mensonge par jeu (pour flouer le lecteur) et le mensonge par omission (entreprise de recréation). L’autobiographie de Hans Henny Jahnn procède de la seconde catégorie. Cet auteur allemand expressionniste (1894-1959) que les éditions José Corti entreprennent de faire...
Philippe Savary
novembre 1995
Le Matricule des Anges n°14
Les Cahiers de Gustav Anias Horn
de Hans Henny Jahnn
L’écrivain allemand dresse dans une monumentale épopée l’être humain face à lui-même. Un chant polyphonique qui résonne au plus profond des ténèbres. Né en 1894, mort en 1959, Hans Henny Jahnn est un peu les pages jaunes de l’annuaire à lui tout seul. Ecrivain, facteur d’orgue, expert en musicologie, architecte, éditeur, éleveur de chevaux, il s’intéressa à l’hormonologie, aux explosifs, fonda une société idéale artistique (Ugrino), fut également un ardent défenseur de l’écologie. Anti-militariste convaincu, il fuya le nazisme dès 1933 pour s’installer au Danemark. Comme l’un de ses...
Philippe Savary
novembre 1997
Le Matricule des Anges n°21