La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Hervé Prudon

A propos

Hervé Prudon : les héros n'existent pas Après une interruption de quelques années, Hervé Prudon revient dans le polar avec la par de Nadine Mouque quelques mois. Depuis ses romans noirs s’enchaînent à un rythme soutenu. Redéfinon du polar. Ses deux petits derniers, Vinyle Rondelle ne fait pas le Printemps à la Série noire et Ouarzazate et mourir aux éditions Baleine dans la série Le Poulpe sont sortis quasi-simultanément. À leur lecture, on peut se demander si Hervé Prudon est vraiment un auteur de polar. Il est inutile de chercher une intrigue ni une chute dans ses livres. Il écrit en « désespéranto » d’étranges histoires qui n’en sont pas où flotte une curieuse sensation paradoxale d’irréalité et de vérité profonde. Jouant sur les sonorités des mots, sur les digressions philosophiques, il se situe délibérément en marge de...
décembre 1996
Le Matricule des Anges n°18

Ouvrages chroniqués

La Femme du chercheur d’or
de Hervé Prudon
Après Nadine Mouque (Gallimard Série Noire) et deux polars parus l’an dernier (Vinyle Rondelle ne fait pas le Printemps, Série Noire, et Ouarzazate et mourir, Le Poulpe - cf. lmda N°18), Hervé Prudon change de cap : La Femme du chercheur d’or, récit autobiographique, nous présente un idéaliste, auteur prolifique qui a toujours eu « un bon découvert à la banque et un épais nuage de dettes sur la tête », et qui, étouffé « dans ces cinquante mètres carrés », part vers le Sud à la découverte de chercheurs d’or, histoire de fuir Paris, la banlieue, la vie noyée « vingt mille lieues sous...
Olivier Roinsol
janvier 1998
Le Matricule des Anges n°22
Nadine Mouque
de Hervé Prudon
Nadine Mouque, c’est l’histoire de Paul, la quarantaine, largué. Il vit avec sa mère, cité des Blattes, dans une quintessence de banlieue d’où l’on voit la tour Eiffel mais dont les habitants sont si différents qu’« ils devraient demander leur indépendance ». Le mépris dans lequel se tient Paul et celui que les autres ne manquent pas de lui témoigner le maintiennent dans une solitude sans retour. Un jour, le hasard bouleverse par deux fois cette vie qui n’en est pas une : une balle perdue tue sa mère et un accident de moto précipite Hélène -eh oui, celle du feuilleton !- dans une benne à...
Christophe David
février 1996
Le Matricule des Anges n°15