La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Horacio Quiroga

Ouvrages chroniqués

Journal de voyage à Paris
de Horacio Quiroga
2016
On connaît l’Uruguayen Horacio Quiroga (1878-1937) pour ses nouvelles fantastiques, genre si prégnant dans les lettres du Rio de la Plata et qu’il a presque inauguré. Ses Contes d’amour, de folie et de mort ont créé une dynamique de l’étrange et de l’inquiétant qui a fait école. On connaît également sa vie, où les malheurs n’ont cessé de s’enchaîner jusqu’à son propre suicide au cyanure. Mais avant cela, en 1900, année de l’Exposition universelle, il y a l’indispensable voyage à Paris, dont doit alors s’acquitter tout intellectuel latino-américain digne de ce nom. De ce voyage, reste un...
Guillaume Contré
septembre 2016
Le Matricule des Anges n°176
Contes de la forêt vierge
de Horacio Quiroga
1998
La société est une jungle : le plus connu des fabulistes uruguayens, Horacio Quiroga, s’est certainement inspiré de cet aphorisme pour composer en 1918 ses Contes de la forêt vierge. Ces récits parodiques mettent en scène les animaux les plus extraordinaires dans une langue fluide et délicate. On trouve ainsi des coatis, petits carnassiers d’Amérique latine qui renoncent à la liberté pour l’amitié de deux enfants ou encore un perroquet qui trouve auprès des hommes le moyen de se venger de la férocité de ses congénères. Ces contes étiologiques sont aussi l’occasion d’apprendre pourquoi...
Béatrice Bénistant
janvier 1999
Le Matricule des Anges n°25
Au-delà
de Horacio Quiroga
Lire Quiroga, c’est ouvrir un triptyque dérangeant, funeste, où la mort, la folie et la raison se disputent le prix de la clairvoyance. Ce recueil composé de onze nouvelles par cet écrivain uruguayen décline avec une sérénité d’outre-tombe d’hallucinants cauchemars. Ambiance ténébreuse, désolation ; tout l’art de Horacio Quiroga est de fourvoyer le lecteur dans des chemins de traverse, de l’exposer à des récits communs mais tragiques aux confins du réalisme et du fantastique, de lui partager l’incroyable quête de ses personnages, puis de le rassurer par un baume bienfaiteur sur...
Philippe Savary
avril 1993
Le Matricule des Anges n°4