La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Claude Schneider

A propos

« Une transparence rêvée » > jean-yves masson * En quoi l’expérience de la traduction a nourri ses poèmes ? Claude Esteban a raconté dans Le Partage des mots comment le bilinguisme avait été pour lui le plus difficile obstacle à surmonter pour accéder à sa vocation de poète. Le choix de la langue française s’est effectué pour lui au terme d’une expérience proche de la « nuit obscure » de Jean de la Croix, de l’abîme intérieur en tout cas ; et il disait volontiers, quand on l’interrogeait sur la traduction, que c’était seulement à partir de ce choix qu’il lui avait été possible d’être traducteur. Le bilinguisme...
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73

L’épaisseur de la langue

Poète, traducteur, grand passionné de peinture et violoncelliste à ses heures, Jean-Claude Schneider, dont le nouveau livre paraît, a la patience et le regard lointain d’un homme du désert. C’est à Antony, tout prés de l’aéroport d’Orly où devait s’agiter un balais d’oiseaux de fer, que Jean-Claude Schneider vit. La maison a la sérénité de ces lieux où rien ne prend le dessus sur rien. Un...
novembre 1997
Le Matricule des Anges n°21

Ouvrages chroniqués

Vertical
de Jean-Claude Schneider
2017
Rester vertical pourrait être le titre du projet d’écriture auquel se donne Jean-Claude Schneider rageusement depuis plus de cinquante ans. Et ce pour inscrire sur la surface du papier, presque vainement dirait-il, cette verticalité de l’homme qui marche et poursuit, malgré tout. Vertical reprend donc le dessein de ce « il », et dans les casses de sa graphie, dans le déploiement d’un poème rogné, désaxé, dégondé de sa syntaxe commune, le conduit malaisément vers on ne sait quelle lutte. Le voilà donc, « il » est sous le ciel gris ardoise, habitant jeté là, attenant à quels augures...
Emmanuel Laugier
avril 2017
Le Matricule des Anges n°182
Sentes dans le temps
de Jean-Claude Schneider
Avec Sentes dans le temps, le poète et traducteur Jean-Claude Schneider continue à creuser dans un vers presque baroque ce qui vient séparer les mots de nos perceptions. Ce qui, comme on dit couramment, laisse sans mot. Ce reste donc silencieux, sur lequel les mots ne collent pas, tout justes bons qu’ils sont à glisser sur le bord net des choses et à en ramener des petites bribes bien pauvres, Jean-Claude Schneider a tôt fait d’y desceller tout l’enjeu de la parole poétique. En trois parties, il sera question d’entendre « avec ton ouïe bourdonnante », de percevoir ne serait-ce qu’un...
Emmanuel Laugier
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36