La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean Meckert

A propos

Les romans du serf Les œuvres de Jean Meckert refont surface. C’est l’occasion de goûter aux richesses d’une écriture tout à la fois datée et intacte, nourrie aux épreuves du siècle dernier. Avec La Marche au canon, courte narration écrite dans les années 40, et Je suis un monstre, plus ample fiction publiée une première fois en 1952, les éditions Joëlle Losfeld inaugurent la publication d’œuvres rares ou inédites de Jean Meckert. Il n’est pas sûr qu’il faille ici parler de chefs-d’œuvre, ou encore d’immense auteur méconnu : car ces deux livres ont sans doute des imperfections, car ils semblent parfois un peu datés, comme pris dans l’écheveau des influences livresques et des mouvements littéraires du temps. Il y a là tout l’arrière-fond romanesque des années quarante :...
mai 2005
Le Matricule des Anges n°63

Ouvrages chroniqués

Nous avons les mains rouges
de Jean Meckert
2020
Au lendemain de la Libération, les jeux n’étaient pas encore faits : Jean Meckert raconte avec force quelques épisodes de l’Épuration qu’on dit sauvage. Si en 1944, on avait, en général, strictement châtié, on ne rougirait pas de faire quotidiennement la rencontre, aujourd’hui, sans le moindre malaise de leur part, d’hommes déshonorés, de gredins ironiques, tandis qu’un personnel falot garnit les prisons (…). La vérité est que la compromission avec la duplicité s’est considérablement renforcée parmi la classe des gouverneurs » : ainsi parle René Char, hier encore Capitaine Alexandre, dans un billet à Francis Curel, ami rescapé des camps (in Recherche de la base et du sommet). Sans doute furent-ils nombreux, parmi les résistants, à...
Thierry Cecille
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211
L' Homme au marteau
de Jean Meckert
2006
Dans L’Homme au marteau, Jean Meckert (1910-1995) évoque le quotidien d’un homme incapable de se satisfaire de son existence. Protagoniste malgré lui, Augustin Marcadet est fonctionnaire du Trésor au service contentieux, et tout juste trentenaire, autrement dit « un petit vieux de trente ans  », car cet âge-là lui apparaît déjà « comme le seuil de la vieillesse, l’abandon des illusions, l’encroûtement, la saleté, la ruine ». Un passé encore récent lui a fait épouser Émilienne, « une gentille petite femme » qui n’a aucun défaut, sinon « le regard serein des gens sans pensées », et lui a donné une fille, Monique, alors âgée de 5 ans. En gros, il a tout pour être heureux. D’autres seraient fiers d’un tel sort,...
Didier Garcia
octobre 2018
Le Matricule des Anges n°197
Tragédie de Lurs
de Jean Meckert
2007
Chez Joëlle Losfeld, c’est en ce moment le grand chantier… et quel chantier ! Tant mieux pour nous, la maison d’édition a entrepris, avec tout le sérieux qu’on lui connaît, de republier tout ou presque de l’œuvre de Jean Meckert (1910-1995). Celui-ci compris, déjà quatre volumes ont paru compilant ici des introuvables, réunissant là des inédits. En son temps admiré par Gide ou Queneau, Jean Meckert, on le sait peut-être, a principalement signé des romans et, sous le nom de Jean Amila, des polars. C’est même, dans la fameuse Série Noire, un auteur de tout premier plan. Puis il y a,...
Anthony Dufraisse
mai 2007
Le Matricule des Anges n°83