La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jerome Charyn

A propos

Bon, brute et truand Dans son huitième opus des aventures du commissaire Isaac Sidel, Jérôme Charyn offre un nouveau conte pour adultes, sur l’enfance et l’innocence perdue. Noir, débridé, cruel, nostalgique et presque merveilleux. Si le réel, par dément interposé (tuerie au Conseil municipal de Nanterre), n’avait mis dramatiquement le Glock, ce pistolet d’origine autrichienne qui équipe les policiers new-yorkais, sur le devant de la scène, beaucoup de lecteurs de Jérôme Charyn penseraient encore qu’il n’est qu’un monstre de fer et de feu inventé par l’auteur. À l’instar du roi Midas qui transformait en or tout ce qu’il touchait, Charyn déforme non pas la réalité (il évoque ces aspects les plus sombres, les plus abjects, les plus injustes) mais les êtres qu’il rend angéliquement monstrueux. Pour cela, il introduit...
juin 2002
Le Matricule des Anges n°39

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


La Vie secrète d’Emily Dickinson
de Jerome Charyn
2013
Lmda N°147 Jerome Charyn imagine la vie fantasque et retrouvée de la poète Emily Dickinson, cette âme en incandescence. Raconter la vie d’une poète enfermée derrière la fenêtre de sa chambre paraît une gageure. Il fallait à Jerome Charyn un certain toupet pour oser dire en quelque sorte : « Mademoiselle Dickinson, c’est moi ». De plus, malgré l’abondance de la correspondance, sans compter les 1789 poèmes, la ténuité des éléments biographiques risque d’inhiber le biographe. D’où la nécessité de recourir à la...
Emily en liberté
octobre 2013
Johnny Bel-Oeil
de Jerome Charyn
2009
Lmda N°108 Dans un conte exubérant et baroque, Jerome Charyn donne de la chair et des couleurs à la Révolution américaine. Comme dans beaucoup d’autres de ses textes, Jerome Charyn aime se servir de l’histoire américaine comme toile de fond. Cette fois, il se focalise sur le quartier chaud de la ville de Manhattan, « La Terre Sainte », à l’époque de la guerre d’indépendance. Alors qu’ils s’affrontent militairement pour la maîtrise de l’embouchure de l’Hudson, George Washington et William Howe fréquentent le même...
Les feux de la guerre
novembre 2009
C’était Broadway
de Jerome Charyn
2007
Lmda N°89 Chroniqueur inspiré, Jerome Charyn déambule dans les coulisses de Broadway, ressuscitant ses légendes, entre ombres et lumière. On n’est pas d’un pays, mais on est d’une ville », prétend une chanson. Jerome Charyn dont les parents émigrés (père fourreur polonais, mère russe) n’ont jamais réussi à parler anglais, est né en 1937 dans le Bronx. New York électrise la plupart de ses ouvrages (plus d’une cinquantaine) d’une bien singulière pulsation. Charyn qui partage sa vie entre Paris et la grosse pomme, a tenu après le...
Du sang sur le strass
janvier 2008