La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Laurence Campa

A propos

Des vivants sous la lune Spécialiste d’Apollinaire et des poètes de 1914-1918, Laurence Campa avance à découvert avec un premier roman très personnel. Le cadre guerrier n’en masque guère les enjeux intimes. Malgré les apparences, Laurence Campa ne peut pas être classée parmi les nouvelles figures de la rentrée littéraire. Colombe sous la lune a beau être la toute première fiction au sein de sa bibliographie, ça n’est pas son premier livre, et de loin. Cela se sent dès la première page du reste. Maîtrisé et subtil, ce livre est le fruit d’un savoir décanté, d’une réflexion patiente et d’une expérience humaine mûrie. Autrement dit un livre abouti et personnel, une œuvre autonome, pour dire singulière, qui a toutes les chances d’immerger son lecteur dans la ouate du temps, et de le placer en...
septembre 2017
Le Matricule des Anges n°186

Boues, guitounes et barbelés

L’universitaire Laurence Campa dépoussière la biographie d’Apollinaire tout en promouvant Maurice Genevoix et les poètes de la Grande Guerre. Les deux derniers ouvrages conséquents relatifs à Guillaume Apollinaire (1880-1918) dataient respectivement de 1968 (P. Adéma) et de 1986 (M. Décaudin). Malgré la qualité de ces livres, il était temps de remettre à jour les connaissances dont nous disposions au sujet du « poète blessé ». Malgré sa courte existence, celui-ci est sans conteste l’un des plus grands poètes français du siècle...
octobre 2013
Le Matricule des Anges n°147