La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Mario Rigoni Stern

A propos

Les sentiers de la vie Ecrivain de paix, inlassable narrateur de son bout de plateau vénitien, Mario Rigoni Stern cultive au rythme de ses récits une terre de la mémoire. De la folie guerrière, à ces pères contraints d’émigrer, en passant par le bonheur d’une partie de chasse, l’auteur du Sergent dans la neige délivre une parole fidèle, fraternelle et universelle. À 1000 mètres d’altitude, à égal chemin entre Vicence et Trente, sur le plateau des pré-Alpes vénitiennes, niche Asiago, bourgade tranquille, au charme propret. Été comme hiver, le touriste s’y presse : le paysage tout en rondeurs offre de belles randonnées, à pied ou à skis de fond. Asiago, réputée pour son fromage et ses carrières de marbre rouge, compte parmi ses 7000 habitants au moins deux célébrités : l’écrivain Mario Rigoni Stern et le cinéaste Ermanno Olmi. Le premier a ramené de l’enfer du front russe un récit autobiographique qui a fait le tour du monde, Le Sergent dans la...
octobre 2003
Le Matricule des Anges n°47

Bibliographie

Le Sergent dans la neige, Denoël, 1954 ; 10/18, 1995 La Chasse aux coqs de bruyère, Denoël, 1964 ; 10/18, 1997 Histoire de Tönle, Verdier, 1988 L’Année de la victoire, Robert Laffont, 1998 ; 10/18, 2000 Arbres en liberté, La Fosse aux ours, 1998 Les Saisons de Giacomo, Robert Laffont, 1999 ; 10/18, 2001 Retour sur le Don, Desjonquères, 1999 Le Livre des animaux, La Fosse aux ours, 1999...
octobre 2003
Le Matricule des Anges n°47

Histoire de l’homme sérieux

Formidable conteur, Mario Rigoni Stern est un témoin éclairant de la rencontre entre la petite et la grande Histoire. Entretien sur ses terres, à Asiago, pour la sortie de son nouveau livre La Dernière Partie de cartes. C’est presque un jour anniversaire. Il y a cinquante ans, Mario Rigoni Stern recevait le prestigieux prix Viareggio de la première œuvre pour Le Sergent dans la neige. À cette évocation, l’écrivain est intarissable. Il vous raconte ce samedi faste, de l’interminable périple ferroviaire (il lui a fallu prendre cinq trains) jusqu’à son arrivée sur la côte toscane, puis sa rencontre avec Carlo...
octobre 2003
Le Matricule des Anges n°47

Ouvrages chroniqués

Saisons
de Mario Rigoni Stern
2008
Alors qu’il était profondément contre la guerre, Rigoni Stern a été plongé au cœur même de son atroce absurdité, détenu jusqu’au printemps 45 dans un camp de Prusse orientale. Libertaire, il aura vécu sa jeunesse entre les parenthèses autoritaires du régime mussolinien ; passionné précoce de littérature, il ne commencera d’écrire qu’à l’aube de ses 50 ans et, malgré le succès, ne cédera jamais à la tentation des salons, quittant rarement les hauts plateaux vénitiens qui le virent naître. Et mourir, en juin dernier, à l’âge de 86 ans. Avec sa disparition s’achève le travail du mémorialiste...
Camille Decisier
novembre 2008
Le Matricule des Anges n°98
En guerre (Campagne de France et d’Albanie 1940-1941)
de Mario Rigoni Stern
2000
Grand nom de la littérature italienne, Mario Rigoni Stern se souvient du temps où il partit en guerre le stylo au fusil. Quelle connerie, la guerre ! Cette vérité, cent fois vérifiée et cent fois bafouée, Mario Rigoni Stern (né en 1921) l’a éprouvée jusque dans sa chair (revêtue pour la circonstance de l’uniforme italien) sur la plupart des fronts de la Seconde Guerre mondiale en marchant dans les « neiges des montagnes d’Albanie, des steppes russes et des landes polonaises. » En guerre, manière de Journal du chasseur alpin Stern, s’attache plus particulièrement aux épisodes français et albanais du conflit et résume au détour d’une page toute l’absurdité d’une lutte à proprement parler fratricide : « Une...
Eric Naulleau
janvier 2001
Le Matricule des Anges n°33
Sentiers sous la neige
de Mario Rigoni Stern
2000
Grand nom de la littérature italienne, Mario Rigoni Stern se souvient du temps où il partit en guerre le stylo au fusil. Quelle connerie, la guerre ! Cette vérité, cent fois vérifiée et cent fois bafouée, Mario Rigoni Stern (né en 1921) l’a éprouvée jusque dans sa chair (revêtue pour la circonstance de l’uniforme italien) sur la plupart des fronts de la Seconde Guerre mondiale en marchant dans les « neiges des montagnes d’Albanie, des steppes russes et des landes polonaises. » En guerre, manière de Journal du chasseur alpin Stern, s’attache plus particulièrement aux épisodes français et albanais du conflit et résume au détour d’une page toute l’absurdité d’une lutte à proprement parler fratricide : « Une...
Eric Naulleau
janvier 2001
Le Matricule des Anges n°33
La Chasse aux coqs de bruyère
de Mario Rigoni Stern
1997
Né en 1921 sur le plateau d’Asagio qu’il ne cesse d’évoquer, l’Italien Mario Rigoni Stern s’est engagé dès 17 ans pour la Seconde Guerre mondiale. La traversée du conflit, son emprisonnement par les Allemands, son évasion ont nourrit son écriture attachante et humble qui professe que « sur le monde, nous sommes tous du même village » (Rencontre en Pologne). L’écrivain n’en a jamais eu fini avec la guerre. Dans ce recueil de neuf nouvelles, La Chasse aux coqs de bruyère, il arrive souvent que les personnages croisent les traces des deux conflits mondiaux. Morceaux de fer que l’on déterre...
Thierry Guichard
juillet 1997
Le Matricule des Anges n°20