La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Pierre Alferi

A propos

Le sentiment des choses Comment faire une poésie singulière non subjective ? Comment apaiser une sensation en l’intensifiant ? Pierre Alferi nous explique comment ses poèmes s’écrivent et se lisent au présent. Philosophe avec Guillaume d’Ockham. Le singulier (Minuit) et Chercher une phrase (Bourgois), romancier avec Le Cinéma des familles, poète avec Les Allures naturelles, Le Chemin familier du poisson combatif, Kub or ou Sentimentale journée1, poète plasticien avec ses Cinépoèmes et films parlants, cofondateur de la Revue de littérature générale, chroniqueur de cinéma dans Des enfants et des monstres qu’il vient également de publier, parolier avec Rodolphe Burger et plus récemment Jeanne Balibar, Pierre Alferi n’est prolixe sans doute que pour mieux affûter la pointe d’un travail d’écriture...
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51

Ouvrages chroniqués

Brefs
de Pierre Alferi
2016
Avec Brefs, Pierre Alferi propose la reprise de « discours ». Propositions limpides et claires, élégances des articulations, voyagent de la poésie au cinéma de Tati. Dans Brefs, Pierre Alferi nous donne à entendre des choses très perspicaces, tout en remettant à l’endroit (au cube) des objets d’étude, parfois légers, parfois supposés graves par leur sujet (le vers, l’image, les figures) qui furent mal vus et mal dits, c’est-à-dire parfois péremptoirement dictés ou passivement admis. Ces objets, qu’ils soient ceux du langage et de ses usages dans la littérature générale, des arts visuels (cinéma, dessins, mise en espace) ou numériques, Pierre Alferi les approche sans polémique, avec douceur et tact, pour en révéler quelques aspects, et en éclairer...
Emmanuel Laugier
juillet 2016
Le Matricule des Anges n°175
La Voie des airs
de Pierre Alferi
2004
C’est un effet de flou en lieu et place du poème, avec des mises au point plus ou plus moins nettes, qui font qu’on s’avance ou qu’on recule, qu’on se retrouve ou qu’on se perd, glissant sur la ligne du vers sans trop savoir où l’on va, mais le voyant bien, voyant précisément qu’on ne sait pas ce qu’on voit. C’est dans le vers un mouvement minutieux pour s’approcher de ce qu’on cherche à saisir, une présence de l’autre, un détail du jour, une impression, mais à trop s’approcher on ne voit plus rien, les détails vus de trop près sont des monstres marins et l’on devient dans la lecture du...
Xavier Person
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51
Le Cinéma des familles
de Pierre Alferi
1999
Roman familial virtuel, Le Cinéma des familles de Pierre Alferi s’égare, se disperse en pure perte. Et ne laisse guère de place au lecteur. Si l’on y réfléchit, et c’est ce que fait Tom, le frère du narrateur du Cinéma des familles, la mousse nous plonge dans des abîmes de douceur, des infinis de platitude, végétation extraplate, « flore vue d’avion » qui fait de nous des dieux, bouleversant durablement notre rapport au monde. Manifestation du « presque rien », « vibration d’une surface trop longtemps fixée », elle recouvre la surface du monde sans trop s’y accrocher, disparaît sans laisser de trace. Prodige de mollesse, elle donne au monde la matérialité d’une chute de neige, nous propulse dans les limbes. Elle s’insinue...
Xavier Person
janvier 2000
Le Matricule des Anges n°29
Kub Or
de Pierre Alferi
A32 ans, Pierre Alféri laisse déjà derrière lui deux essais, un livret pour pièce vocale, deux recueils de poésie chez P. O. L, des travaux de traducteur. A cela, il faut désormais ajouter un troisième livre de poèmes -Kub Or- ainsi qu’un premier roman, Fmn. De Fmn, à placer sous le signe du féminin, on ne peut séparer tout le travail précédent et notamment celui des livres de poésie. En quatre parties, relevant d’une prose fragmentaire et d’un mixte de pratiques d’écriture, dont la première, Son apogée décrit les affres d’un homme prisonnier du regard d’une femme. A partir des plans et...
Emmanuel Laugier
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°10
Fmn
de Pierre Alferi
1994
A32 ans, Pierre Alféri laisse déjà derrière lui deux essais, un livret pour pièce vocale, deux recueils de poésie chez P. O. L, des travaux de traducteur. A cela, il faut désormais ajouter un troisième livre de poèmes -Kub Or- ainsi qu’un premier roman, Fmn. De Fmn, à placer sous le signe du féminin, on ne peut séparer tout le travail précédent et notamment celui des livres de poésie. En quatre parties, relevant d’une prose fragmentaire et d’un mixte de pratiques d’écriture, dont la première, Son apogée décrit les affres d’un homme prisonnier du regard d’une femme. A partir des plans et...
Emmanuel Laugier
décembre 1994
Le Matricule des Anges n°10
Sentimentale journée
de Pierre Alferi
Chaque livre de poèmes de Pierre Alferi chantourne la forme particulière d’un dire. Sentimentale Journée, lui, mélange les pistes et les ornières, perdant les faits sans effets… L’inversion tout anglo-saxonne qui compose le titre du nouveau livre de Pierre Alferi fait d’abord penser à un film, à un road-movie dans l’Amérique des années 70, néons, flashs et L.S.D. En enlevant, toutefois, les effets repérables d’une sorte d’Easy rider, la construction de Sentimentale journée, par ses vers longs, qui s’enchâssent les uns à la suite des autres par des rejets arbitraires, des coupes qui court-circuitent le sens, peut bien faire penser au montage d’un film. De plus, si l’on se rappelle que Pierre Alferi, trentenaire, est également l’auteur d’un roman (Fmn, P. O. L,...
Emmanuel Laugier
novembre 1997
Le Matricule des Anges n°21