La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Pierre Charras

Ouvrages chroniqués

Plop !
de Pierre Charras
2005
Pierre Charras est comédien et traducteur. Depuis vingt ans, il a publié une dizaine de livres : des romans, du théâtre, un essai, Francis Bacon, le ring de la douleur. Premier roman de l’auteur réédité ici dans une version remaniée, Plop ! est à sa manière un autre ring de la douleur : le combat d’un boxeur sonné par l’alcool dont le sparring-partner serait un fantôme aux visages changeants. Antoine réécrit des documents et confessions pour une maison d’édition à la ligne commerciale. Vu par son entourage, c’est un idéaliste, un homme qui malgré lui prête à la confidence. Vu par...
Pierre Hild
octobre 2005
Le Matricule des Anges n°67
Francis Bacon, le ring de la douleur
de Pierre Charras
2004
Il fut le peintre de la couleur et de la douleur. L’artiste de la « vérité criante », selon Michel Leiris. « Mes tableaux sont des accidents », soutenait Francis Bacon (1909-1992). À l’automne 1971, Pierre Charras fut la victime, fortuite mais comblée, de ce choc pictural. Le carambolage eut lieu dans les allées d’une exposition vertigineuse au Grand Palais, à Paris. L’écrivain, auteur de Dix-neuf secondes (Mercure de France, 2003), n’est pas sorti indemne de cette collusion. « La décharge que nous avons reçue n’en finit pas de nous secouer ». Trente ans plus tard, Pierre Charras dresse...
Pascal Paillardet
mars 2004
Le Matricule des Anges n°51
Monsieur Henri
de Pierre Charras
Les rencontres littéraires tiennent à peu de choses, la grâce des circonstances, la persuasion de quelques amis. Pierre Charras a découvert, lui, Henri Calet pendant son doctorat de lettres, par l’intermédiaire d’un professeur d’éducation physique. C’était Les Grandes largeurs, « cette petite chose blanche (…) avec un méchant titre bleu dont la couleur avait un peu bavé sur la gauche », tiré à 300 exemplaires et imprimé à Bangui. Les textes « en hommage de » ont toujours quelque chose d’impudique, d’un commerce douteux comme si finalement raconter sa filiation, c’était mettre sans trop de...
Philippe Savary
octobre 1994
Le Matricule des Anges n°9