La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur René Nicolas Ehni

A propos

Le Beatnik a lu la bible Des caves de Saint-Germain-des-Près à celles du Vatican, de Gide à Dieu le père, René-Nicolas Ehni provoque son monde. Il réédite trois de ses anciens succès et lance un étrange livre à vocation théologique. Ehni soit qui mal y pense. En pleine gloire dans les années 1970, René-Nicolas Ehni était vêtu de noir tel que le représente la couverture de Pintades de 1974. Un échalas à lunettes rondes cerclées de métal, à mi-chemin entre le pasteur alémanique et le guitariste des Doors. Né le 29 avril 1935 en Alsace, il est aujourd’hui un homme à barbe blanche, bavard professant une sagesse orthodoxe le voilà donc religieux ?_ mâtiné d’un sybaritisme de bon aloi. Exilé volontaire en Crète, il vit loin des vanités du monde moderne et de ses tentations. Il songe, polit des livres refusés par son éditeur mais paraît satisfait de...
mars 2000
Le Matricule des Anges n°30

Ouvrage chroniqué

Apnée
de René Nicolas Ehni
2008
Digne continuateur de la lignée Albert Paraz-André de Richaud, René Ehni fut une gloire précoce de l’art dramatique. Il cassa la baraque des années 1970 et s’offrit même le luxe de dire ce qu’il pensait de la maison Gallimard. Christian Bourgois, son éditeur de toujours, fut aussi un compagnon dont la disparition, en décembre 2007, réclamait plus qu’un signe ému. Tombeau de l’ami et retour aux sources, Apnée fait des bords entre le Sundgau natal, les amitiés (au nombre desquelles il faut compter Maurice Béjart), la foi orthodoxe, les origines juives et, toujours, cette langue rugueuse,...
Éric Dussert
octobre 2008
Le Matricule des Anges n°97